Images de page
PDF
ePub

Frank

lotorer

[graphic]
[ocr errors]

13, RUE DU JARDINET, PARIS.

TRAITÉ

DE

TOXICOLOGIE

GÉNÉRALE ET SPÉCIALE
MÉDICALE, CHIMIQUE ET LÉGALE

PAR

C.-P. GALTIER, D. M. P.
Professeur de Pharmacologie, de Matière médicale,

de Thérapeutique et de Toxicologie

L'étude de la toxicologie est par trop négligée ; aussi, et malheureusement trop souvent, des empoisonnements accidentels ou criminels passent inaperçus, sont pris pour d'autres états morbides, et ne sont reconnus qu'après plusieurs tentatives, lorsque le poison a produit des désordres graves ou incurables, ou bien encore après exhumation juridique. Pour n'en citer qu'un exemple, aux assises de Rennes, la servante Jegado a été convaincue (elle en a fait l'aveu à son confesseur) de 45 tentatives d'empoisonnement, dont plusieurs ont été suivies de mort, sur des personnes de divers âges, et cela dans l'espace de 10 années, de 1835 à 1845. Les cas d'empoisonnement multiples ou isolés, restés méconnus pendant longtemps, ne sont pas rares : nous en rapportons plusieurs, assez circonstanciés, afin d'éviter, autant que possible, ces erreurs si funestes.

L'expert est souvent embarrassé sur la manière de procéder aux recherches toxicologiques, sur le choix du procédé, sur la solution des questions relatives aux poisons normaux, accidentels, d'imbibition, donnés antérieurement comme médicament ou contenus dans la terre des cimetières ; il est parfois incertain sur la valeur toxicologique des effets, des lésions et de l'analyse chimique, des obser

vations et des expériences sur les animaux. Un article spécial est consacré à ces divers sujets, avec des faits à l'appui et les discussions auxquelles ils ont donné lieu.

Enfin l'auteur a embrassé la toxicologie (dans son ensemble, dans ses rapports avec les diverses branches des sciences physiques, médicales, et la juridiction criminelle. La toxicologie générale résume les principes fondamentaux de cette science. Dans la toxicologie spéciale, chaque poison est considéré sous le point de vue des caractères physiques et chimiques, des effets, des lésions et du traitement; un article est consacré aux rapports, aux questions toxicologiques et aux procédés, pour déceler les poisons dans les matières suspectes, les organes, etc. Sous le titre de Faits pratiques, l'auteur fait l'historique de l'empoisonnement et des voies par lesquelles il s'est effectué, cite des observations à l'appui, commentées comme dans un traité de pathologie clinique, de sorte que l'étude de chaque poison forme une espèce de monographie toxicologique. Cet ouvrage et les traités 1° de pharmacologie et sur l'art de formuler, 2o de matière médicale et de thérapeutique (déjà publiés), sont le résultat des travaux et d'un enseignement de vingt années sur ces matières. TOXICOLOGIE GENERALE. 1 vol. in-8. Prix :

450 (Franco par la poste, 5 f. 50). TOXICOLOGIE MEDICALE, CHIMIQUE ET LEGALE. 2 vol. in-8.-15 »

(Franco par la poste, 19 p.)
Chacun de ces traités so vend séparément.

Exposé des matières :

TOXICOLOGIE GÉNÉRALE. .fo Introduction historique. Distinction entre les poisons, les médicamenis, les venins, les virus, les miasmes, etc.

20 Physiologie Toxicologique. Absorption, séjour et élimination des poisons.-Expériences de MM. Millon et Laveran, L. Orfila.

30 Etiologie toxicologique. Recherches des poisons inorganiques et organiques dans les matières suspectes, les organes.-Descript.on des procédés. -Caractères et recherches des poisons en particulier ( acides, arsenic, autimoine, mercure, cuivre, plomb, alcalis végétaux, etc.)

Pathologie toricologique. Empoisonnement aigu.- Poisons disposés par groupes d'après leurs effets.-Empoisonnement lent. -Eliels consécutifs.--Mode d'action des poisons.- Pronostic.

So Thérapeutique toxicologique. Prophylaxie. — Traitement curatif.Pompe gastrique.-Contre-poisons.---Traitement des effels aigus, lents et consécutifs.

Classification toxicologique. Sur quelle base elle devrait être établie.Classification de MM. Orlila, Devergie, Christison, Anglada, etc.— Méthode d'exposition de l'auteur.

7. Diagnostic toxicologique. Circonstances dans lesquelles s'effectuent les suicides, les homicides, les empoisonnements accidentels.--Erreurs à

éviter quant aux causes, aux réactifs, aux effets, aux lésions.-Caractères distinctifs de l'empoisonnement et des divers états morbides avec lesquels il peut être confondu (choléra, indigestion, etc., etc.).

Empoisonnements complexes. Par l'arsenic et le mercure; par le phospbore et les capibarides, etc.

go Questions toxicologiques. Relatives aux poisons dits normaux, accidentels, d'imbibition ou donnés comme médicamenis; à la terre des cimetières, à la dose toxique, à l'état dans lequel le poison a été administré, à la valeur toxicologique des effets, des lésions et de l'analyse chimique, des observations et expériences sur les animaux, à la nocuité de la viande des animaux intoxiqués.

100 Rapports toxicologiques. Relatifs 10 à la relation des effets; 2o à la levée de corps ; 3° à l'autopsie; 4o aux exhumations; 5° aux analyses ; Bo aux contre-expertises.- Rapports à l'appui et règles à suivre dans chacun de ces cas. - Analyse des rapports sur l'empoisonnement par le cuivre, le laudanum, la noix vomique, les cantharides, la nicotine, l'acide tartrique, i'arsenic, la falsification du lait, du café, de la farine. Taches diverses, de sang, etc.-Coloration des cheveux.- Altéralion des tissus, des actes, des monnaies.- Conclusion et corollaires toxicologiques.

TOXICOLOGIE MÉDICALE, CHIMIQUE ET LEGALE.

TOME I, – POISONS INORGANIQUES. 10 Introduction.-Élats divers des poisons dans les recherches toxicolo giques-elsels, lésions et classification.- Des réactiss. — Certificats, rapports, consultations. — Signes de la mort.-- Autopsie et exhumation loxicologiques.- Altérations cadavériques et spontanées.- Législation relative à l'empoisonnement, aux certificats, aux crimes, délils, inhumations et exhumations, aux honoraires et garanties des experts.

2. Généralités sur les poisons minéraux, divisés en poisons 10 métalloides (phosphore, iode, etc.); 20 acides (azotique, sulfurique, chlorhydrique, oxalique, etc.); 3o alcalins (préparation de potasse de soude, de chaux, de baryte, d'ammoniaque,); 4. salins métalliques (préparations arsénicales, antimoniales, mercurielles, cuivreuses, plombiques, d'élain, de bismuth, de fer, de zinc, d'argent, d'or, de chrome, etc.). -Résumé sur les poisons minéraux.- Additions.

TOME II. - POISONS ORGANIQUES ET GAZEUX. 1° Généralités sur ces poisons.-- Méthodes analytiques, de Stas, etc., pour la recherche des poisons organiques, surtout des alcaloïdes.

2. Poisons végétau.r.-Empoisonnement par les préparations cyaniques, les solanées, ombellifères, caprifoliacées, scrophulariées, strychnées, renonculacées, colchicées, euphorbiacées, cucurbitacées, conifères, rulacées, a pocynées, laurinées, ménispermées, par le redoul, les poisons américains.

- Appendice anx poisons végétaux disposés par familles, avec la description ou l'indication des plantes ou des produits toxiques, selon leur importance.

3. Poisons animaua. Divisés en vénéneur (cantharides) et venimeur (serpents venimeux, arachnides, etc.).

40 Empoisonnement par les matières alimentaires. Par les champignons, par le paia ergoté, niellé, moisi, etc.--- Par le lait, le fromage, la graisse rance. -Par les poissons, mollusques, crustacés, reptiles.- Par les viandes, de charcuterie ou enfumées, réchauflées, décomposées, d'animaux surmenés, malades, intoxiqués, etc. -- Par les boissons, les condiments.-Falsificalion des matières alimentaires.

Asphyrie et empoisonnement par les matières gazeuses et les anesthesiques. Généralités sur les circonstances où ils se produisent, sur les effets les lésions, la prophylaxie, le traitement, les recherches et questions loxicotogiques, la classification. - Historique des gaz en particulier, des gaz conplexes, des gaz de la combustion, de l'éclairage, des fosses d'aisance, des agents anesthésiques, etc., considérés sous tous les points de vue précédents.

« PrécédentContinuer »