Cours synthétique, analytique et pratique de langue arabe: arrangé à l'usage des colléges et des écoles, ou Les dialectes vulgaires africains d'Alger, de Maroc, de Tunis, et d'Égypte, enseignés sans maître

Couverture
T. Barrois, 1846 - 536 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page x - a pas d'autre Dieu que DIEU, Mahomet est l'apôtre de DIEU ». La prééminence de la langue ARABE , sous le rapport de son utilité pour le commerçant et le voyageur, n'a donc plus besoin d'être démontrée. Aussi, les diverses puissances européennes, entre autres l'Allemagne , la Russie , la Hollande et l'Angleterre surtout , ontelles regardé l'étude de cet idiome comme devant ôtre encouragée par les moyens les plus actifs.
Page 8 - ... est nécessaire de mêler ces cartes chaque fois que tous les élèves ont été interrogés, afin que les numéros ne se suivant pas dans un ordre régulier, ils soient toujours dans l'attente de s'entendre appeler. De cette manière l'attention se soutient, chacun se prépare à répondre, et profite autant que s'il avait effectivement répondu. Le professeur explique les différentes règles de prononciation.
Page 16 - Les lettres arabes qui ont des équivalentes féminines font entendre, avant ou après ces lettres, et quelquefois avant et après, selon qu'elles se trouvent au commencement ou au milieu des mots, le son è ou eu; ex.
Page vii - J'ai ajouté un e muet à la fin des mots ou transcriptions : lame, mime, noune, etc., et non /am, mim, noun, attendu que ces consonnes finales ont toujours un son nasal , excepté pourtant à la fin des noms propres; ex.: lame (d'épée, d'eau) et non lam; rame (de bateau, de papier) et non ram; crime, et non...
Page vii - Il n'en peut être de même des transcriptions terminées par /', / : ces lettres n'ont pas besoin d'être suivies d'un e muet, puisque, seules, elles forment une syllabe féminine; ex. : bref, vif, etc., miel, spirituel, elc. Les lettres sjj...
Page vii - En m' éloignant do la transcription do presque tous les auteurs , il me semble pourtant avoir adopté celle de la raison et de la logique ; c'est la seule qui convienne aux caractères de l'alphabet français. La vieille routine prétend qu'il est impossible de rendre en français le son du...
Page 165 - Alors que nous avons toujours gan- à la troisième personne du masculin singulier nous avons toujours ga- à la troisième personne du féminin singulier et à la troisième personne du pluriel. Notons enfin qu'aux troisièmes personnes l'accent est sur la préposition et non sur le pronom suffixe. V. REMARQUES A. Généralités Nous avons donc quatre catégories de prépositions conjuguées dans le parler de Berrien : 1 . La conjugaison en a nasalisé a "de" war "sur
Page 18 - La prononciation de cette lettre suit la règle générale si, étant initiale, une voyelle, ou le son d'une voyelle, ne se trouve qu'après la deuxième lettre qui suit le > ; ex. : ^Jjj^ (heureux) mè-brouk ou meu-brouJi. 32. 1° Le » hé a quatre prononciations différentes : il correspond à notre h; ex. : U» (ici) hè-na; k=s-_»M (la figure) èl-oudjh; cette lettre est légèrement aspirée.
Page 15 - Si le >O est suivi d'une lettre ayant sa correspondante française féminine, on le prononce en faisant entendre un è grave dont le son, en se confondant avec la lettre liquide, approche beaucoup de celui de la diphthongue eu dans le mot feu, iU j ex.
Page 156 - Des Degrés de comparaison. L'adjectif peut avoir trois degrés de comparaison, qui sont le positif, le comparatif et le superlatif. Il est au positif lorsqu'il exprime une qualité simple, comme j»-£ kbir, grand.

Informations bibliographiques