Discours sur la suppression des couvens de religieuses, et sur l'éducation publique des femmes

Couverture
Onfroy, 1790 - 84 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page ii - ... l'élévation, la force et la magnificence des écrits d'un Bossuet. Il est impossible qu'une âme telle que celle de Rousseau, n'ait pas été frappée de la dignité et la richesse du grand tableau de la foi ; et sans doute ce sublime morceau, qui est si connu : La majesté des Écritures m'étonne, etc. doit être regardé comme un hommage échappé à la conviction intime qu'il avait de l'excellence et de la beauté de la religion. Il ne lui est jamais venu de semblable retour sur le compte...
Page 65 - A l'égard des inllimtrices , il femble qu'elles feroient chargées de fonctions • afiez importantes pour qu'on ne dût pas les juger indignes de prononcer le ferment civique , ou du moins une •promefle juridique & folenmelle de fuivre avec une fcrupuletife exactitude le plan dont on leur Confieroft l'exécution.
Page 58 - L'on n'établira les écoles à clafles que dans les lieux où l'on trouvera réunies les trois chofes fuivantes : un air falubre , de bonnes eaux & de grands jardins. Cette dernière condition ell aufli néceflaire que les deui autres , puifque ks penfionnaires ne pourront fcrtir & s'aller promener dans les champs : du moins fans une perrniflîon exprelïe de leurs parens. 4".
Page xxi - Religieufes ( dans le Théâtre d'éducation), peuvent prouver à quel point j'ai toujours été vivement frappée des véritables abus de ces inftitutions ; mais...
Page 20 - Maîtreffes un plan d'éducation qu'elles b'engageroient à fuivre avec la plus fcrupuleufe exa£litude , & l'on feroit imprimer ce plan d'éducation. A l'égard de ce plan , il eft fait en grande partie , & par la plus célèbre de tputes les Inftitutrices ( l'auguiie fondatrice de Saint-Cyr J.
Page 54 - Une plante1 chérie, unique objet des foins les plus affidus , cultivée folitairement par une main habile, peut devenir un de ces phénomènes brillans qui font connoître toute l'étendue , tout l'éclat du plus noble privilège que l'homme ait reçu de la nature , celui d'embellir & de perfectionner l'ouvrage même de fon Créateur. Mais les jeunes...
Page 37 - ... prévoir le besoin. Quels préparatifs n'exige donc pas la course entière de la vie ? La plus parfaite éducation est celle dont le plan est formé d'après les calculs etles combinaisons de la prévoyance la plus étendue.
Page 18 - ... où aucun homme ne fauroit pénétrer. Il faut que non-feulement elle foit irréprochable , mais qu'elle foit à l'abri <la toute calomnie. Une mère forcée de fe féparer de fa fille la place .avec fécuriié dans un couvent, S( . ne , la dépote qu'avec inquiétude dans uno mail'on, qiiflque décente qu'elle foit, eu les Jioinmes peuvent entrer.
Page 63 - ... applicable à l'éducation des femmes. Il faudroit que ces deux traités, faits par ordre de l'Assemblée nationale, et approuvés par elle, fussent imprimés et adoptés dans toutes les écoles. 9°.
Page 52 - Maîtres que leurs parens voudront leur donner, & fixer au contraire les autres écoles dans les campagnes , loin des. villes. On dira peut-être qu'il...

Informations bibliographiques