Oeuvres de J.J. Rousseau, Volume 8

Couverture
Werdet et Lequien, 1826
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 20 - Vivre ce n'est pas respirer, c'est agir; c'est faire usage de nos organes, de nos sens, de nos facultés , de toutes les parties de nous-mêmes qui nous donnent le sentiment de notre existence. L'homme qui a le plus vécu n'est pas celui qui a compté le plus d'années, mais celui qui a le plus \ senti la vie.
Page 180 - C'est le moyen d'avoir un jour ce qu'on croit incompatible, et ce que presque tous les grands hommes ont réuni, la force du corps et celle de l'âme, la raison d'un sage et la vigueur d'un athlète.
Page 103 - O homme ! resserre ton existence au-dedans de toi , et tu ne seras plus misérable. Reste à la place que la nature t'assigne dans la chaîne des êtres , rien ne t'en pourra faire sortir...
Page 15 - Voulez-vous prendre une idée de l'éducation publique, lisez la République de Platon. Ce n'est point un ouvrage de politique, comme le pensent ceux qui ne jugent des livres que par leurs titres : c'est le plus beau traité d'éducation qu'on ait jamais fait.
Page 10 - Nous naissons foibles , nous avons besoin de force ; nous naissons dépourvus de tout , nous avons besoin d'assistance ; nous naissons stupides , nous avons besoin de jugement. Tout ce que nous n'avons pas à notre naissance , et dont nous avons besoin étant grands , nous est donné par l'éducation.
Page 370 - La source de nos passions, l'origine et le principe de toutes .les autres, la seule qui naît avec l'homme et ne le quitte jamais tant qu'il vit, est l'amour de soi : passion primitive, innée, antérieure à toute autre, et dont toutes les autres ne sont, en un sens, que des modifications.
Page 94 - Qui de vous n'a pas regretté quelquefois cet âge où le rire est toujours sur les lèvres, et où l'âme est toujours en paix ? Pourquoi voulez-vous ôter à ces petits innocents la jouissance d'un temps si court qui leur échappe...
Page 13 - Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher au loin dans leurs livres des devoirs qu'ils dédaignent de remplir autour d'eux.
Page 459 - ... L'Être incompréhensible qui embrasse tout , qui donne le mouvement au monde et forme tout le système des êtres , n'est ni visible à nos yeux , ni palpable à nos mains ; il échappe à tous nos sens : l'ouvrage se montre , mais l'ouvrier se cache. Ce n'est pas une petite affaire de connoître enfin qu'il existe , et quand nous sommes parvenus là , quand nous nous demandons, quel est-il? où est-il? notre esprit se confond, s'égare, et nous ne savons plus que penser.
Page 120 - Accordez avec plaisir, ne refusez qu'avec répugnance; mais que tous vos refus soient irrévocables : qu'aucune importunité nevous ébranle; que le non prononcé soit un mur d'airain , contre lequel l'enfant n'aura pas épuisé cinq ou six fois ses forces, qu'il ne tentera plus de le renverser.

Informations bibliographiques