Die Schuldennot der Metzer Gemeinde: (Beitrag zur Geschichte der jüdischen Gemeinde Metz)

Couverture
Alkalay in Preßburg, 1917 - 136 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 120 - Paris, et à tous autres nos officiers et justiciers qu'il appartiendra, que ces présentes ils aient à faire...
Page 126 - L'Assemblée nationale, considérant que les conditions nécessaires pour être citoyen français et pour devenir citoyen actif sont fixées par la Constitution, et que tout homme qui, réunissant lesdites conditions, prête le serment civique et s'engage à remplir tous les devoirs que la Constitution impose, a droit à tous les avantages qu'elle assure ; Révoque tous...
Page 115 - A ces causes, et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre Conseil, et de notre certaine science, pleine puissance et autorité royale. Nous avons, par ces présentes signées de notre main, dit, déclaré et ordonné : disons, déclarons et ordonnons, voulons et nous plaît ce qui suit : Article premier.
Page 4 - ... droits, notamment en Alsace et à l'entrée de la ville -.de Strasbourg, les Juifs sont assujettis à une taxe corporelle qui les »assimile aux animaux. Et comme il répugne aux sentiments que »nous étendons sur tous nos sujets de laisser subsister à l'égard »d'aucuns d'eux une imposition qui semble avilir l'humanité, nous »avons cru devoir abolir.
Page 4 - A ces causes, et autres considérations à ce nous mouvant, de l'avis de notre Conseil, et de notre certaine science, pleine puissance et autorité royale, nous avons par notre présent édit perpétuel et irrévocable, dit, statué et ordonné, disons, statuons et ordonnons, voulons et nous plaît ce qui suit : ARTICLE 1er.
Page 120 - Si donnons en mandement à nos amés et féaux conseillers les gens tenant notre Cour de Parlement, Chambre des comptes et Cour des aides à Paris, que...
Page 4 - Nous avons, par notre présent édit perpétuel et irrévocable, dit, statué et' ordonné: disons, statuons et ordonnons, voulons et nous plaît: Qu'à l'avenir, les Juifs soient exempts comme Nous les exemptons, dans toute l'étendue de notre 'royaume et pays soumis à notre obéissance, des Droits de péage corporels, Travers...
Page 126 - Révoque tous ajournements, réserves et exceptions insérés dans les précédents décrets, relativement aux individus juifs qui prêteront le serment civique, qui sera regardé comme une renonciation à tous privilèges et exceptions introduits précédemment en leur faveur.
Page 127 - Les consuls de la République, sur le rapport du ministre de l'Intérieur, arrêtent ce qui suit : Article premier.
Page 127 - ... présentera les moyens de pourvoir à l'acquit des autres « dettes, par l'établissement d'un rôle de répartition entre « les débiteurs.

Informations bibliographiques