Mémoire sur la vie et les travaux de Simon Stevin

Couverture
Van Dale, 1846 - 242 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 156 - Tous les hommes sont susceptibles de progrès; ous ont, à un degré divers, il est vrai, la notion du bien et du mal, du juste et de l'injuste, du droit et du non-droit.
Page 172 - K. et, puisque la partie plus pesante emporte la plus légère, les 8 globes descendront et les autres 6 monteront. Qu'il soit ainsi donc et que D vienne où O est présentement, et ainsi des autres : voire que E, F, G, H viennent où sont maintenant P, Q, R, D, aussi I, K où sont maintenant E, F. Ce néanmoins...
Page 178 - Stevin, mathématicien flamand, paraît être le premier qui ait fait connaître directement, et sans le secours du levier, les lois de l'équilibre d'un corps posé sur un plan incliné. Il a examiné avec le même succès plusieurs autres questions de statique. La manière dont il détermine les conditions de l'équilibre entre plusieurs forces qui concourent en un même point, revient, quant au fond, au fameux principe du parallélogramme des forces ; mais il n'en a pas senti toute la fécondité...
Page 171 - Soit accommodé, à l'entour du triangle, un en tour de izj globes égaux en pesanteur, en grandeur et équidistants, comme D, E, F, G, H, I, K, L, M, N, O, P, Q, R, enfilés d'une ligne...
Page 58 - Regiomon tamis ; voici à cet égard une explication toute simple: Stevin a soigneusement étudié les écrits du célèbre Allemand et de Purbach, son maître, et il ya trouvé quelques indices qui le portent à admettre que la progression décuple dans la division de la circonférence et dans la numération en général a dû exister anciennement, ce qui est pour lui un nouvel argument en faveur de l'existence du siècle sage. » L'arithmétique de Stevin fut publi.ée en même temps que la traduction...
Page 212 - C'est en Belgique qu'on fit les » premières armes à feu, les premières pièces de gros calibre » ou bombardes pour l'attaque des places, les premiers camps » retranchés depuis les Romains. On y forma les premières » milices communales pour la défense des places, les premières armées libres et nationales. On peut dire enfin que les Flamands ont marqué le passage de la tactique barbare du moyen-âge à celle des armées modernes...
Page 240 - C'est ainsi que j'ai été amené, non pas à nier » mais à révoquer la chose en doute. Or, les journaux « de Bruges, et après eux l'Indépendance de Bruxelles, » sont venus nous faire connaître qu'un an avant sa mort, » Stevin a fait une fondation de je ne sais combien de » messes, à l'église du village de Westkerke, dans les » Flandres, ce qui confirme les doutes que j'avais expri» mes, et nous fournit la preuve qu'il n'ya jamais eu
Page 240 - ... espagnol qu'il s'est expatrié. Cependant l'opinion contraire ne manque pas de probabilité: elle paraît même la plus accréditée; voici comment le docteur Steichen s'exprime, relativement à cette question , dans son Mémoire sur la vie et les travaux de Simon Stevin. « J'ai partout cherché, dit-il, les preuves de cette » prétendue abjuration. On n'avait que des conjectures » à m'opposer; mais il y avait absence complète de preuves » solides. C'est ainsi que j'ai été amené, non...
Page 172 - O est présentement et a1nsi des autres; voire que E, F, G, H, viennent où sont maintenant P, Q, R, D, aussi I, K, où sont maintenant E, F. Ce néant moins, l'entour des globes aura la même disposition qu'auparavant et, par même raison, les huit globes auront le dessus en pesanteur, et, en tombant, feront revenir huit autre> à leurs places, et, ainsi, ce mouvement n'aurait aucune fin, ce qu1 est absurde.

Informations bibliographiques