Le langage des marins

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 279 - Or, le repos pour le marin c'est la terre et ses plaisirs " ; si bien que " bitte et bosse! " est encore le cri du matelot qui fait bombance dans un cabaret où il s'est solidement amarré comme le câble dont le tour de bitte est pris et dont les bosses sont bien tendues
Page 118 - Iles fertiles en pâturages; le navire qui les traverse semble se promener au milieu d'une belle prairie ; sa marche en est ralentie à un tel point, qu'il a fallu quelquefois, surtout par...
Page 81 - Tous les marins souriront à une définition pareille, qui rappelle beaucoup trop celle de M. Noël, inspecteur-général de l'Université , dans son Dictionnaire Français-Latin : — « Hune , sorte de guérite au haut du mât , où se met un matelot pour découvrir de loin. » — Ne dirait-on pas qu'il faut absolument aux marins un petit plancher ou une guérite juchée au bout d'un bâton, comme le tonneau d'un polygone, et que c'est là une des grandes nécessités de la navigation ? La hune...
Page 361 - US (Les), et coutumes de la mer. Divisées en trois parties. I. De la navigation. II. Du commerce naval, et contrats maritimes. III. De la jurisdiction de la marine. Avec un...
Page 358 - Vendémiaire, brumaire, frimaire, nivôse, pluviôse, ventôse, germinal, floréal, prairial, messidor, thermidor, fructidor.
Page 339 - ... comprend d'une part les termes généraux relatifs à la mer, aux vents, à leurs divers états et aux phénomènes divers qui influent sur la navigation, la nomenclature des outils et matériaux de tous genres nécessaires à la marine, et un très grand nombre de verbes qui expriment la manière dont on en fait usage, des termes indispensables pour déterminer exactement telle position, telle opération, telle manœuvre, des abréviations utiles pour remplacer de longues périphrases, et, en...
Page 120 - Ce commerce consistait principalement en fourrures , et c'est de là qu'est venue la fable de la Toison. Le voyage des Argonautes servit à faire connaître aux Grecs le ciel et la terre. Chiron , qui était de cette expédition, observa que l'équinoxe du printemps était au milieu de la constellation du bélier ; et cette observation , faite il ya environ...
Page 150 - Tout l'an demeure sain et gai. Qui est malade de folie, Ne s'en guérit toute sa vie. Qui est sur la mer, il ne fait pas des vents ce qu'il veut. A true lover is slow in forgetting. When a man covets petty successes, he has given up hopes of glory. Full purse preaches to the penniless. A head of wax must not go near the fire. He who waits for a dead man's shoes is like to go barefoot. He who eats well and sleeps well need not think his...
Page 371 - ... sorcier ou par un démon; c'est pour cela qu'il porte encore le nom de Feu du diable. Après avoir dit qu'on invoquait saint Elme en récitant son oraison. le P. Fournier ajoute : Les matelots sçachant très bien que si c'est quelque sorcier qui leur cause ces algarades se cachant sous la forme de ce globe de feu, il n'est pas pour cela invulnérable, le poursuivent à coups de pique, mille expériences ayant faict connoistre que tout plein de personnes lesquelles par maléfices et enchantements...
Page 140 - D'argent à une ancre de sable; au chef d'azur, chargé de deux fleurs de lys d'or. Devise : Drdit fixe insignia virtus. Luc, capitaine armateur, et Marguerite Boscher, père et mère : 1° de Luc, sr de la Barbinaye, 2° de René, s' du Guay, lieutenant-général des armées navales en 1728, f 1736 anobli avec son frère en 1709.

Informations bibliographiques