Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque du Séminaire d'Autun

Couverture
Imprimerie Royale, 1846 - 32 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 13 - Si quis vero canem custodem domus « sive curtis, qui die ligari solet ne damnum faciat, post « solis occasum solutum furatus fuerit vel occident
Page 9 - Le premier ouvrage est anonyme et incomplet; il y manque, presque en entier, les dix premiers chapitres du premier livre. On reconnaît cependant que ce traité, qui a été imprimé, est d'Isidore. Pour le prouver, il suffira de citer le passage suivant,
Page 20 - Jourdain dans ses Recherches critiques sur l'âge et l'origine des traductions latines d'Aristote
Page 10 - preuve à l'appui de la savante opinion des Bénédictins, qui ont établi par de nombreux arguments l'existence de l'écriture minuscule à une époque fort reculée. (Voyez le Nouveau Traité de Diplomatique,
Page 10 - p. 25 et suiv.) Les anciennes lignes sont beaucoup plus rapprochées que les lignes de l'écriture actuelle (voyez aussi le quatorzième cahier). Ce même seizième cahier porte à la marge
Page 2 - dans les livres saints, par des écrivains qui avaient cessé d'employer habituellement ces caractères. Pareille chose est arrivée pour l'écriture gothique : on trouve assez fréquemment des manuscrits de liturgie du
Page 9 - siècle. Ce manuscrit, en caractères mérovingiens, est écrit sur un parchemin assez épais. L'orthographe en est fort singulière : on y trouve souvent le 6 pour le p (par exemple
Page 6 - peint en pied, en or et en couleur sur un fond vert, encadré dans un rectangle pourpre avec une bordure en or. Le portrait est accompagné de ces

Informations bibliographiques