Publications antérieures an premier volume des Mémoires

Couverture
A. Montalant, 1847
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 20 - ... spectacle; l'horreur du crime diminue dès qu'elle ne le punit plus que par un autre crime. Gardezvous bien de confondre l'efficacité des peines avec l'excès de la sévérité : l'un est absolument opposé à l'autre. Tout seconde les lois modérées; tout conspire contre les lois cruelles. On a observé que dans les pays libres, les crimes étaient plus rares et les lois pénales plus douces. Toutes les idées se tiennent. Les pays libres sont ceux où les droits de l'homme sont respectés,...
Page 49 - La religion doit diriger la société vers le grand but de l'amélioration la plus rapide possible du sort de la classe la plus pauvre.
Page 20 - Tout seconde les lois modérées ; tout conspire contre les lois cruelles. On a observé que, dans les pays libres, les crimes étaient plus rares et les lois pénales plus douces. Toutes les idées se tiennent. Les pays libres sont ceux où les droits de l'homme sont respectés, et où, par conséquent, les lois sont justes. Partout où elles offensent l'humanité par un excès de rigueur, c'est une preuve que la dignité de l'homme n'y est pas connue; que celle du citoyen n'existe pas : c'est une...
Page 20 - On a observé que dans les pays libres, les crimes étaient plus rares , et les lois pénales plus douces : toutes les idées se tiennent. Les pays libres sont ceux où les droits de l'homme sont; respectés, et où, par conséquent, les lois sont justes. Partout où elles offensent l'humanité par un excès de rigueur, c'est une preuve que la dignité de l'homme n'y est pas connue, que celle 358 PIÈCES JUSTIFICATIVES.
Page 3 - Après la lecture et l'adoption du procèsverbal de la séance précédente, M. le Président rappelle à la Société la perte qu'elle a faite tout récemment en la personne de M.
Page 21 - Mais elle était du monde où les plus belles choses Ont le pire destin, Et, rosé, elle a vécu ce que vivent les rosés, L'espace d'un matin.
Page 9 - Toutes les fois que la Société sera appelée à donner un avis sur un objet relatif à ses travaux, la question soumise sera renvoyée à une Commission nommée par le Bureau. Le rapport sera fait, et la décision prise...
Page 37 - C'est une étrange destinée que celle du patois , cette belle langue rustique, mère indignement rebutée de nos langues urbaines et civilisées , que ses filles ingrates désavouent , et qu'elles vont persécuter...
Page 8 - A l'ouverture de la séance, le Secrétaire donne lecture du procès-verbal de la séance précédente, qui est soumis à l'adoption de la Société.
Page 10 - Bureau n'engage jamais de dépense excédant la somme disponible qu'elle a en caisse, à moins qu'un ou plusieurs membres ne se portent caution pour le cas où les fonds seraient insuffisants au jour du payement.

Informations bibliographiques