Handbuch zur Geschichte der Litteratur, Volumes 3 à 4

Couverture
F.A. Brockhaus, 1866
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 11 - J'ai vu mille peines cruelles Sous un vain masque de bonheur, Mille petitesses réelles Sous une écorce de grandeur, Mille lâchetés infidèles Sous un coloris de candeur; Et j'ai dit au fond de mon cœur : Heureux qui dans la paix secrète D'une libre et sûre retraite Vit ignoré , content de peu , Et qui ne se voit point sans cesse Jouet de l'aveugle déesse , Ou dupe de l'aveugle dieu...
Page 5 - Hélas ! petits moutons, que vous êtes heureux ! Vous paissez dans nos champs, sans souci, sans alarmes : Aussitôt aimés qu'amoureux, On ne vous force point à répandre des larmes ; Vous ne formez jamais d'inutiles désirs.
Page 12 - Mais, grace à l'ame avare et dure De ces possesseurs abrutis , Les plus beaux dons de la nature Sont dégradés, anéantis, Par-tout où gît leur race obscure. Pour l'honneur de l'humanité, Malgré cet empire durable Des erreurs que l'antiquité Marque de son sceau vénérable, J'ose croire qu'un temps viendra Où tant de richesses oisives , Que le monachisme enterra, Cesseront de rester captives , Et qu'on reverra de ces biens Couler enfin les sources vives Sur les utiles citoyens.
Page 9 - Trouble mes timides esprits ? Quelle est cette déesse énorme , Ou plutôt ce monstre difforme Tout couvert d'oreilles et d'yeux , Dont la voix ressemble au tonnerre , Et qui, des pieds touchant la terre , Cache sa tête dans les cieux? C'est l'inconstante Renommée , Qui , sans cesse les yeux...
Page 4 - Censurant la jeunesse, use des droicts de père ; II corrige, il reprend, hargneux en ses façons, Et veut que tous ses mots soient autant de leçons.
Page 28 - S'est jetée à travers le péril et les armes. Au moment qu'à vos pieds son parricide époux Était près d'éprouver un trop juste courroux, Votre main redoutable allait trancher sa vie : Dans ce fatal instant la reine l'a saisie.
Page 11 - Par là devient égal pour moi; Où je vois naître la journée, Là, content, j'en attends la fin, Prêt à partir le lendemain, Si l'ordre de la destinée Vient m'ouvrir un nouveau chemin.
Page 245 - L'histoire d'Angleterre dit hautement aux rois. " Marchez a la tête des idées de votre siècle, ces idées vous suivent et vous soutiennent. " Marchez à leur suite, elles vous entraînent. " Marchez contre elles, elles vous renversent.
Page 4 - De même en l'art divin de la muse, doit-on Moins croire à leur esprit , qu'à l'esprit de Platon. Mais, Rapin...
Page 66 - C'est là, c'est dans ce recueil qu'on peut en contempler, en déplorer les misères, et remarquer tous les effets vicieux d'une vicieuse institution : la lutte des petits intérêts, le combat des passions haineuses, le...

Informations bibliographiques