L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 3

Couverture
1781
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 96 - S'il rencontre un palais, il m'en dépeint la face; II me promène après de terrasse en terrasse ; Ici s'offre un perron ; là règne un corridor ; Là ce balcon s'enferme en un balustre d'or. Il compte des plafonds les ronds et les ovales ; « Ce ne sont que festons, ce ne sont qu'astragales.
Page 310 - Chafle que comme un délaffement , & il paroît qu'il s'étoit fait une loi de ne s'y livrer qu'après avoir rempli tous les devoirs de la Souveraineté. C'eft au moins ce qu'on peut conclure d'une de fes lettres datée...
Page 306 - ... d'exercer cette galanterie qui a toujours fait le caractère des Français. Chacun s'empressait de témoigner combien il était jaloux de plaire à sa dame, par les soins et les attentions qu'il avait pour son oiseau; il fallait savoir le lâcher à propos; il fallait le suivre à toute vitesse, ne le jamais perdre de vue...
Page 97 - Et joyeux à fa Mère offre un caillou qu'il tient. Sur de trop vains objets c'eft arrêter la vue. Donnez à votre ouvrage une jufte étendue.
Page 101 - Delà font nés ces bruits reçus dans l'univers , Qu'aux accens dont Orphée emplit les monts de Thrace , Les tigres amollis dépouilloient leur audace: Qu'aux accords d'Amphion les pierres fe mouvoient , Et fur les murs Thébains en ordre s'élèvoient.
Page 300 - ... enter dons & joyaux de la valeur de mille florins. Mauny ne les accepta qu'à condition que le Roi d'Angleterre lui permettroit de les garder , fans quoi il déclara qu'il les renverroit. Ce procédé ne déplut point à Philippe ni au Duc de Normandie : ils convinrent qua e'étoit agir en loyal Chevalier.
Page 101 - Cet ordre fut, dit-on, le fruit des premiers vers. De là sont nés ces bruits reçus dans l'univers, Qu'aux accens dont Orphée emplit les monts de Thrace, Les tigres amollis dépouilloient leur audace; Qu'aux accords d'Amphion les pierres se mouvoient, 150 Et sur les murs thébains en ordre s'élevoient.
Page 306 - ... dame , par les foins & les attentions qu'il avoit de fon oifeau ; il falloit favoir le lâcher à propos, il falloit le fuivre à toutes jambes , ne le jamais perdre de vue, l'animer de la voix, aller promptement détacher de fes fsrres la proie dont il s'étoit faifi, le préfenter , le faire revenir au leurre , le rapporter triomphant , l'enchapperonner , & enfin le replacer avec dextérité fur le poing de fa maîtreffe.
Page 293 - France, & que pour venger les droits d'Edouard, il ait combattu l'armée de Philippe en bataille rangée. En effet, pendant tout le tems que dura la guerre , le Comte ne le permit pas de voir de cet œil.

Informations bibliographiques