Histoire de la Révolution de France, pendant les dernières années du règne de Louis XVI, Volume 5

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 347 - Notre protestation signée avec nous , par tous les princes de votre sang, qui nous sont réunis , serait commune à toute la maison de Bourbon , à qui ses droits éventuels à la couronne imposent le devoir d'en défendre l'auguste dépôt. Nous protesterions pour vous-même -, Sire-, en protestant pour vos peuples, pour la religion , pour les maximes fondamentales de la monarchie , et pour tous les ordres de l'état.
Page 247 - Prusse, ayant entendu les désirs et les représentations de Monsieur et de M. le comte d'Artois, se déclarent conjointement qu'elles regardent la situation où se trouve actuellement le roi de France comme un objet d'un intérêt commun à tous les souverains de l'Europe. Elles espèrent que cet intérêt ne peut manquer d'être reconnu par les puissances dont le secours est réclamé, et qu'en conséquence elles ne refuseront pas d'employer, conjointement avec leurs dites Majestés, les moyens...
Page 289 - ... au milieu de vous , lorsqu'une Constitution qu'il aura acceptée librement , fera que notre sainte religion sera respectée, que le gouvernement sera établi sur un pied stable , et que , par son action , les biens et l'état de chacun ne seront plus troublés , que les lois ne seront plus enfreintes impunément , et qu'enfin la liberté sera posée sur des bases fermes et inébranlables. A Paris , le 2o juin 1791. Signé Louis.
Page 295 - Certes, le roi ne pouvait l'exercer lui-même. On a laissé au peuple le choix de ses administrateurs; mais ces mêmes administrateurs sont sous l'autorité du roi, en...
Page 342 - C'est au contraire venger la liberté que de réprimer la licence ; c'est affranchir la nation que de rétablir la force publique, sans laquelle elle ne peut être libre. Ces principes, sire, sont les vôtres; le même esprit de modération et de bienfaisance qui caractérise toutes vos...
Page 275 - Roi et de sa famille , et qu'alors il n'en coûterait rien au peuple pour cette partie. Une remarque qui coûte à faire au Roi , est l'attention qu'on a eue de séparer, dans les...
Page 348 - ... par de trompeuses promesses, ils ne voient pas qu'on les anime à détruire euxmêmes les gages de leur sûreté , les soutiens de leur repos , les principes de leur...
Page 185 - ... moins permis de calculer impatiemment la durée. « Je propose , Messieurs , que le comité de constitution soit chargé de préparer un projet de décret sur les formes d'après lesquelles l'acte constitutionnel, aussitôt qu'il aura été définitivement décrété , sera présenté au nom du peuple français à l'examen le plus indépendant et à l'acceptation la plus libre du roi.
Page 340 - Frédéric; ils en ont remis l'original entre nos mains, et pour le faire parvenir à votre connoissance nous le ferons imprimer à la suite de cette lettre, la publicité étant aujourd'hui la seule voie de communication dont vos cruels oppresseurs n'aient pu nous priver. Les autres cours sont dans les mêmes dispositions que celles de Vienne et de Berlin.
Page 31 - J'ai cherché sous quel abri repose la liberté individuelle, et j'ai vu l'audace toujours croissante, invoquant, attendant le signal de la destruction, que sont prêts à donner les factieux et les novateurs, aussi dangereux que les factieux. J'ai entendu ces...

Informations bibliographiques