Œuvres inédites de mme. la baronne de Staël, Volume 3

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 120 - ... votre exil est une conséquence naturelle de la marche que vous suivez constamment depuis plusieurs années. Il m'a paru que l'air de ce pays-ci ne vous convenait point, et nous n'en sommes pas encore réduits à chercher des modèles dans les peuples que vous admirez.
Page 120 - ... de sept à huit jours; je désire qu'ils suffisent aux arrangements qui vous restent à prendre, parce que je ne puis vous en accorder davantage. 411 « II ne faut point rechercher la cause de l'ordre que je vous ai signifié dans le silence que vous avez gardé à l'égard de l'Empereur dans votre dernier ouvrage...
Page 80 - vingt-quatre heures après son arrivée à Paris ? — Quelle folie ! » lui répondis-je ; ne voyez-vous pas que ce sont les ennemis de » la France qui ont fait circuler ce bruit?
Page 6 - veut ? le payement du dépôt de son père ? je « l'ordonnerai : le séjour de Paris ? je le lui « permettrai. Enfin qu'est-ce qu'elle veut ?» « — Mon dieu, répliquai-je, il ne s'agit pas de « ce que je veux, mais de ce que je pense.
Page 339 - Les hommes , les choses et les événements ont passé devant le prince de Ligne ; il les a jugés sans projet et sans but , sans vouloir leur imposer le despotisme d'un système; ils...
Page 10 - ... la grâce de l'expression. Chacun , Lucien excepté , lassé d'avoir été proscrit par le directoire, se préparait à servir le nouveau gouvernement, en n'exigeant de lui que de bien récompenser le dévouement à son pouvoir. Benjamin Constant s'approche de moi , et me dit tout bas : « Voilà votre salon rempli de « personnes qui vous plaisent : si je parle, demain « il sera désert; pensez-y. — II faut suivre sa « conviction ,
Page 166 - C'EST ainsi qu'après dix ans de persécutions toujours croissantes, d'abord renvoyée de Paris, puis reléguée en Suisse, puis confinée dans mon château, puis enfin condamnée à l'horrible douleur de ne plus revoir mes amis, et d'avoir été cause de leur exil ; c'est ainsi que je fus obligée de quitter en fugitive deux patries, la Suisse et la France...
Page 4 - Ce n'est point pour occuper le public de moi que j'ai résolu de raconter les circonstances de dix années d'exil ; les malheurs que j'ai éprouvés , avec quelque amertume que je les aie sentis, sont si peu de chose au milieu des désastres publics dont nous sommes témoins , qu'on aurait honte de parler de soi , si les événements qui nous concernent n'étaient pas liés à la grande cause de l'humanité menacée. L'empereur Napoléon , dont le caractère se montre tout entier dans chaque trait...
Page 338 - Un livre est toujours fait d'après tel ou tel système, qui place l'auteur à quelque distance du lecteur. On peut bien deviner le caractère de l'écrivain ; mais son talent même doit mettre un genre de fiction entre lui et nous. Les lettres et les pensées sur divers sujets que je publie aujourd'hui , peignent à la fois la rêverie et la familiarité de l'esprit ; c'est à soi et à ses amis que l'on parle ainsi : il n'ya point , comme dans la Rochefoucauld , une opinion toujours la même, et...
Page 125 - ... sortirais de ma vie. Rien ne peut donner l'idée, au petit nombre de peuples libres qui restent encore sur la terre, de cette absence de sécurité, état habituel de toutes les créatures humaines sous l'empire de Napoléon. Dans les autres...

Informations bibliographiques