Images de page
PDF
ePub
[graphic][subsumed]

ou

COURS DE LITTÉRATURE

ANCIENNE ET MODERNE
PAR J. F. LA HARPE,

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][graphic][ocr errors]

PARIS.
P. POURRAT FRÈRES, ÉDITEUFS,

RUE DES PETITS-AUGUsTiNs, 5.
Et chez les Libraires et aux Dépôts de Pittoresques de la France

et de l'étranger.
M DCCC XXXIX,

98004

وروردو

یا

DE

LITTÉRATURE
ANCIENNE ET MODERNE

DDDDDDDDDDDDeegegee.

ee eeeeeeeeee

TROISIÈME PARTIE.

DIX-HUITIÈME SIÈCLE.

SUITE DU LIVRE PREMIER

POÉSIE.

CHAPITRE IV.

DES TRAGIQUES D'UN ORDRE INFÉRIEUR.

SECTION PREMIÈR E.

Théâtre de Crébillon,

Je vais parler d'un homme dont le nom fut
pendant bien des années le mot de ralliement
d'un parti nombreux, qui, ne pouvant souffrir et
encore moins avouer la prééminence de Voltaire,
ne trouvait pas de meilleur moyen de s'en venger
que de prodiguer des hommages affectés à un ta. lent si inférieur au sien. Ce parti, protégé par le crédit, par les passions et les intérêts d'hommes puissans ou irrités, eut Jong-temps une grande influence; il disposait de la voix des uns ou du silence des autres; il entraînait ou intimidait : il est aujourd'hui à peu près anéanti. Mais, après que le temps a ramené la justice, il reste à la constater dans l'histoire littéraire, et cette justice doit être d'autant plus complète, qu'elle a été plus tardive et plus combattue. Il faut la rendre doublement instructive, d'abord en faisant voir que la concurrence long-temps établie entre Crébillon et Voltaire, et surtout la préférence donnée au premier, étaient le scandale du goût et de la raison; ensuite en mettant au grand jour les motifs de cette aveugle partialité et les ressorts qu'elle a mis en cuvre.

Je sais qu'une génération se souvient rarement des injustices d'une autre, et le dégoût m'aurait peut-être éloigné moi-même d'en rechercher les traces dans une foule de brochures oubliées; mais les éditeurs de Crébillon m'ont dispensé de cette peine; ils ont pris celle de rassembler dans ses @uvres les éloges follement exagérés dont elles avaient été l'objet ; ils ont pris à tâche de conserver ces monumens honteux de l'esprit de parti. Il n'y a personne qui n'ait dans sa bibliothéque les cuvres de Crébillon, quoiqu'il soiti très difficile

« PrécédentContinuer »