Journal helvétique: ou, Annales littéraires et politiques de l'Europe et principalement de la Suisse

Couverture
la Société Typographique, 1768
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 278 - Dam fon dépit il fe croit difpenfé de taire ce qu'on l'a difpenfé de mériter , oubliant à fon tour qu'une femme a toûjours le droit de nier ce qu'un homme n'a jamais le droit de dire.
Page 264 - Il ya trois chofes, difoit un bel efprit, que j'ai toûjours bien aimées fans jamais y rien comprendre , la peinture , la mufique, & les femmes. S'il eft vrai que de la foiblefle naît la timidité, de la timidité la...
Page 274 - Quand la fource des plaifirs eft dans le cœur , elle ne tarit point ; l'amour fondé fur l'eftime eft inaltérable , il eft le charme de la vie & le prix de la vertu. Uniquement occupée de fon amant , Chloé s'apperçoit d'abord qu'il eft moins tendre , elle foupçonne bientôt qu'il eft...
Page 275 - ... fans doute ce qui a fait dire qu'il eft plus facile de trouver une femme qui n'ait point eu d'engagement , que d'en trouver qui n'en ait eu qu'un. Le...
Page 273 - Leur ame femble n'avoir été faite que pour feutir ; elles femblent n'avoir été formées que pour le doux emploi d'aimer. A cette paffion qui leur eft fi naturelle, on- donne pour antagonifte une privation qu'on appelle l'honneur; mais on a dit, & il n'eft que trop vrai, que l'honneur femble n'avoir été imaginé, que pour être facrifié.
Page 271 - Tous ces amans quelle traîne en triomphe à fa fuite, elle fent plus d'envie de les écarter qu'elle n'eut de plaifir à les attirer. Il en eft un fur qui fes yeux fe portent fans cefle, dont ils fe détournent toujours.
Page 268 - Les femmes ont eu recours a l'art pour s'affranchir. Les deux fexes ont abufé réciproquement de leurs avantages , de la force & de la beauté , ces deux moyens de faire des malheureux. Les hommes ont augmenté leur...
Page 273 - S'il eft parmi les hommes quelques âmes privilégiées , en qui l'amour , loin d'être affaibli par les plaifirs , femble emprunter d'eux de nouvelles forces , pour la plûpart c'eft une...
Page 279 - Elle pardonne tout à fes amans , & fe permet tout à elle-même , excepté l'amour. Plus que galante , elle croit cependant n'être que coquette. C'eft dans cette perfuafion qu'à une table de jeu , alternativement attentive...
Page 277 - ... former un foupçon , mais qui ne lui donnent jamais le tems de fe changer en certitude. Le public porte à peine la vue fur un objet , qu'il lui échappe , déjà remplacé par un autre : je n'ofe dire que fouvent il s'en préfente plulieurs tout à li fois.

Informations bibliographiques