Zeitschrift für deutsches Alterthum, Volume 10

Couverture
Wiedmann'sche Buchh., 1856
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 307 - In universum aestimanti, plus penes peditem roboris: eoque mixti proeliantur, apta et congruente ad equestrem pugnam velocitate peditum, quos ex omni juventute delectos ante aciem locant. Definitur et numerus: centeni ex singulis pagis sunt: idque ipsum inter suos vocantur; et quod primo numerus fuit, jam nomen et honor est.
Page 201 - ... 535 quant ie ai delez moi ma fille, tot le mont ne pris une bille. c'est mes deduiz, c'est mes deporz, c'est mes solaz, c'est mes conforz, c'est mes auoirs et mes tresors. 540 ie n'ain tant riens comme son cors.
Page 197 - ... la pucele ne tarda plus: ele n'estoit pas trop uilainne. 470 par la main contremont le mainne. la dame estoit auant montee, qui la maison ot atornee. coutes porpointes et tapiz ot estendu desoz les liz, 475 où il se sont assis tuit troi, Erec et ses ostes lez soi, et la pucele d'autre part. li feus molt cler deuant aus art. li uauasors seriant n'auoit 480 fors un tot seul, qui le seruoit, ne chamberiere ne meschine.
Page 205 - ... mout l'arme bien de chief en chief. au costey l'espee li ceint. puis commande c'on li ameint son cheual, et l'en li amainne. sus est sailliz de terre plainne. 715 la pucele aporte l'escu et la lance, qui roide fu. l'escu li baille, et cil le prent, par la guiche à son col le pent. la lance li a au poing mise: 720 il l'a deuers l'arestuel prise. puis dit au uauasor gentil 'beax sire, s'il uos plait' fait il, 'faites uostre fille atorner.
Page 76 - Gibikunge bis zuletzt auf dem burgundischen throne safs. die heutzutage gewöhnliche ansieht aber, dafs nach Gundicarius ein westgotisches geschlecht auf den thron gekommen sei, die sich auf die notiz Gregors von Tours stützt, ist zu verwerfen, und die notiz selbst ist für nichts anderes zu halten als für ein schlechtes geschwätz der katholischen geistlichkeit Galliens, die zb auch wider die Wahrheit (Greg.
Page 279 - ... entrer n'i pooit, se par desore n'i uoloit. ne que s'il fust toz clos à fer ne tot esté et tot yuer i auoit flors et fruit maur. 5700 et li fruiz auoit tel aur que leanz se lessoit maingier, au portier en fesoit dangier: car que point porter en uousist, iames à l'uis ne reuenist, 5705 ne iames dou uergier n'issist, tant qu'en son leu le fruit meist. ne soz ciel n'a- oisel chantant, qui plaise à home tant ne quant por lui desduire et resioir, 5710 que l'en ne i poist oir plusor de chascune...
Page 75 - Gundevechus, wenn nicht ein sohn von Gundaharius, doch mit ihm aus einem geschlechte war, das seine herkunft von einem Gibica ableitete. entschieden bestätigt wird diese ansieht durch die wiederholung derselben oder mit demselben ersten compositionswort gebildeten namen in der königsreihe : Godomarus kommt dreimal vor, daneben...
Page 279 - ... qu'il saiche et uoie et conoisse 5680 dont il sont tuit en tel angoisse, en tel ennuit et en tel poinne. li rois fors dou chastel le moinne en un uergier qui estoit pres. et totes les genz uont apres, 5685 proiant que de cele besoigne dex à ioie partir l'en doigne. mais ne fait mie à trespasser por l'aiguë debatre et lasser que dou uergier ne uos retraie, 5690 lonc l'estoire, chose ueraie. ou uergier n'auoit enuiron ne mur ne paliz se l'air non : mais de l'air ert de totes parz par nigromance...
Page 241 - ... et gentes et de boriois poesteiz estoit li chasteax planteiz. ainz qu'Erec ou chastel uenist, qu'il ot oies les noueles, cheualiers , dames et puceles ; 2325 et commanda les sainz soner et les rues encortiner de tapiz et de dras de soie por son fil reçoiure à grant ioie. puis est il meismes montez. 2330 quatre uinz clers i ot contez, gentis homes et honorables, à manteax gris, ornez de sables. cheualiers i ot bien cinq cenz, sors les cheuax, fors et baucenz. 2335 boriois et dames tant i ot,...
Page 86 - ... waren, diesem uralphabete steht allerdings das skandinavische am nächsten; dafs aber aus ihm, etwa in. einer noch älteren gestalt, die übrigen alphabete abgeleitet sein sollten, oder mit anderem worte das skandinavische alphabet selbst als jenes uralphabet zu betrachten sei, das ist eine...

Informations bibliographiques