Essais de critique générale: Premier-essai...

Couverture
Ladrange, 1854
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 582 - Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée , et la situation respective des êtres qui la composent, si d'ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l'analyse, embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de l'univers et ceux du plus léger atome : rien ne serait incertain pour elle, et l'avenir comme le passé serait présent à ses yeux.
Page 581 - Tous les événements, ceux mêmes qui par leur petitesse semblent ne pas tenir aux grandes lois de la nature, en sont une suite aussi nécessaire que les révolutions du soleil.
Page iv - L'éclectisme est le bouffon qui occupe les intermèdes. Mais Kant est presque notre contemporain. Le nouveau venu dans l'examen du grand problème doit annoncer de quelle doctrine ou de quel nom il entend relever, aujourd'hui surtout que l'histoire de la philosophie est partie intégrante de la philosophie aux abois. J'avoue donc nettement que je continue Kant; et, comme une ambition est bonne et nécessaire chez quiconque ose proposer ses pensées au public, la mienne serait de poursuivre sérieusement...
Page 581 - Nous devons donc envisager l'état présent de l'univers comme l'effet de. son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre. Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée, et la situation respective des êtres qui la composent, si d'ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l'analyse, embrasserait dans la même formule...
Page 582 - La théorie des hasards consiste à réduire tous les événements du même genre à un certain nombre de cas également possibles, c'est-à-dire tels que nous soyons également indécis sur leur existence, et à déterminer le nombre de cas favorables à l'événement dont on cherche la probabilité.
Page 581 - ... que les révolutions du soleil. Dans l'ignorance des liens qui les unissent au système entier de l'univers, on les a fait dépendre des causes finales, ou du hasard, suivant qu'ils arrivaient et se succédaient avec régularité, ou sans ordre apparent; mais ces causes imaginaires ont été successivement reculées avec les bornes de nos connaissances, et disparaissent entièrement devant la saine philosophie qui ne voit en elles, que l'expression de l'ignorance où nous sommes des véritables...
Page 92 - Kant. parce que les lois sont des phénomènes aussi. Ce contenu de la représentation, et par conséquent l'expérience elle-même, sontsupposésdans une analyse quelconque; autrement les rapports généraux porteraient sur le vide. Toute synthèse les implique également. On voit que l'expérience est la représentation des phénomènes particuliers, et c'est la seule définition qu'on en puisse donner. Les catégories sont les lois premières et irréductibles de la connaissance, les rapports...
Page 582 - La courbe décrite par une simple molécule d'air ou de vapeurs, est réglée d'une manière aussi certaine , que les orbites planétaires : il n'ya de différence entre elles, que celle qu'y met notre ignorance.
Page 38 - L'idole est connue pour ce qu'elle est, on touche le bois qui est vermoulu, et lorsque enfin elle tombe en poussière, il se trouve que rien n'est changé autour d'elle; chaque chose a conservé sa place et son nom, il ne s'est point fait de vide dans la réalité.
Page 497 - Les différentielles des fonctions y=-a + x, y^=zax, y— x" se démontrent aisément, quelle que soit la constante a, positive ou négative, entière ou fractionnaire. La différentiation de cette dernière fonction n'exige même aucune considération de série. En effet, la différentielle d'un produit de plusieurs facteurs est égale à la somme des produits obtenus en multipliant la différentielle de chacun de ces facteurs par le produit de tous les autres; donc si ces facteurs sont égaux,...

Informations bibliographiques