Oeuvres complètes de Voltaire: Politique et lègislation

Couverture
Carez, Thomine et Fortic, 1821

À l'intérieur du livre

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 331 - Autant que le pouvoir du clergé est dangereux dans une république, autant est-il convenable dans une monar,chie, surtout dans celles qui vont au despotisme. Où en seroient l'Espagne et le Portugal depuis la perte de leurs lois, sans ce pouvoir qui arrête seul la puissance arbitraire ? Barrière toujours bonne, lorsqu'il n'y en a point d'autre : car, comme le despotisme cause à la nature humaine des maux effroyables, le mal même qui le limite est un bien.
Page 187 - Bossuet, ont dit souvent ce qu'ils ne pensaient pas. Il a partout fait souvenir les hommes qu'ils sont libres; il présente à la nature humaine ses titres, qu'elle a perdus dans la plus grande partie de la terre; il combat la superstition ; il inspire la morale.
Page 317 - Vous savez assez que c'est un secret sûr pour faire dire tout ce qu'on voudra à un innocent qui aura des muscles délicats, et pour sauver un coupable robuste. On l'a tant dit ! 11 en est tant d'exemples ! Est -il possible qu'il vous soit égal d'ordonner ou des tourments affreux ou un plus ample informé?
Page 6 - La bonté d'un gouvernement consiste à protéger et a contenir également toutes les professions d'un état. Le gouvernement ne peut être bon s'il n'ya une puissance unique. Dans les états les plus mixtes, la puissance résulte du consentement de plusieurs ordres , et alors elle acquiert son unité, sans laquelle tout est confusion. Dans nn état quelconque , le plus grand malheur est que l'autorité législative soit combattue.
Page 228 - ... Qu'arrive-t-il donc ? les maîtres volés , ne voulant pas se couvrir d'opprobre, se contentent de chasser leurs domestiques , qui vont voler ailleurs , et qui s'accoutument au brigandage. La peine de mort étant la même pour un petit larcin que pour un vol considérable , il est évident qu'ils chercheront à voler beaucoup. Ils pourront même devenir assassins, quand ils croiront que c'est un moyen de n'être pas découverts. Mais si la peine est proportionnée au délit, si le voleur domestique...
Page 175 - Dans une république digne de ce nom, la liberté de publier ses pensées est le droit naturel du citoyen. Il peut se servir de sa plume comme de sa voix : il ne doit pas...
Page 137 - L'argent est fait pour circuler, pour faire éclore tous les arts, pour acheter l'industrie des hommes. Qui le garde est mauvais citoyen , et même est mauvais ménager. C'est en ne le gardant pas qu'on se rend utile à la patrie et a soi-même.
Page 336 - Que si dans le peuple il se trouve quelque malheureux honnête homme, le cardinal de Richelieu, dans son testament politique, insinue qu'un monarque doit se garder de s'en servir. Tant il est vrai que la vertu n'est pas le ressort de ce gouvernement.
Page 214 - Dieu a mise dans nos cœurs, s'élèvent contre les tortures qu'on fait souffrir aux accusés dont on veut arracher l'aveu. La loi ne les a pas encore condamnés, et on leur inflige, dans l'incertitude où l'on est de leur crime, un supplice beaucoup plus affreux que la mort qu'on leur donne quand on est certain qu'ils la méritent.
Page 200 - ... pour des lois , ne parlent que du vol fait dans les églises ; et aucune loi positive ne prononce même la peine du feu ; elles ne s'expliquent pas sur les impiétés publiques, soit qu'elles n'aient pas prévu de telles démences , soit qu'il fût trop difficile de les spécifier. Il est donc réservé à la prudence des juges de punir ce délit. Cependant la justice ne doit rien avoir d'arbitraire. Dans un cas aussi rare , que doivent faire les juges? consulter l'âge des...

Informations bibliographiques