Dictionnaire anti-philosophique: pour servirde commentaire & de correctif au Dictionnaire philosophique,& aux autres livres qui ont paru de nos jours contre le Christianisme ...

Couverture
Veuve Girard & F. Seguin, 1774 - 543 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 121 - Un prince qui aime la religion et qui la craint est un lion qui cède à la main qui le flatte ou à la voix qui...
Page 122 - Gengiskan, qui ont dévasté l'Asie ; et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens, que la nature humaine ne saurait assez reconnaître.
Page 167 - Apprends qu'une mort telle que tu la médites est honteuse et furtive; c'est un vol fait au genre humain. Avant de le quitter, rends-lui ce qu'il a fait pour toi. Mais je ne tiens à rien je suis inutile au...
Page 120 - Fuyez ceux qui , fous prétexte d'expliquer la Nature , fement dans les cœurs des hommes de défolantes doftrines , & dont le fcepticifme apparent eft cent fois plus affirmatif & plus dogmatique que le ton décidé de leurs adverfaires. Sous le hautain prétexte qu'eux feuls font éclairés , vrais , de bonne foi , ils nous foumettent impérieufement à leurs décifïons tranchantes , & prétendent nous donner , pour les vrais principes des chofes , les inintelligibles fyftêmes qu'ils ont bâtis...
Page 121 - ... ils arrachent du fond des cœurs le remords du crime , l'efpoir de la vertu , & fe vantent encore d'être les bienfaiteurs du genre humain. Jamais , difent-ils , la vérité n'eft nuifible aux hommes : je le crois comme eux , & c'eft...
Page 168 - Si l'athéisme ne fait pas verser le sang des hommes, c'est moins par amour pour la paix que par" indifférence pour le bien : comme que tout aille, peu importe au prétendu sage, pourvu qu'il reste en repos dans son cabinet.
Page 166 - Malheureux! trouve-moi ce juste qui se vante d'avoir assez vécu : que j'apprenne de lui comment il faut avoir porté la vie pour être en droit de la quitter. Tu comptes les maux de l'humanité, et tu dis : La vie est un mal.
Page 22 - C'est donc le caractère qui nous détermine quelquefois ; c'est donc l'âme que nous cherchons : on ne peut me nier cela. Donc tout ce qui s'offre à nos sens ne nous plaît alors que comme une image de ce qui se cache à leur vue ; donc nous n'aimons alors les qualités sensibles que comme les organes de notre plaisir , et avec...
Page 129 - On avait philosophé trois mille ans durant sur divers principes, et il s'élève dans un coin de la terre un homme qui change toute la face de la philosophie, et qui prétend faire voir que tous ceux qui sont venus avant lui n'ont rien entendu dans les principes de la nature. Et ce ne sont pas seulement de vaines promesses ; car il faut avouer que ce...
Page 26 - J'entens celle qui eft fondée fur \z vertu , non pas celle qui vient d'une lâcheté & d'une pareffe de l'âme. ART. V. La Vertu ri 'eft point le principe du Gouvernement Monarchique. Dans les Monarchies , la politique fait faire les grandes chofes avec le moins de vertu qu'elle peut ; comme dans les plus belles machines , l'Art employé aufli peu de mouvemens, de forces & de roues qu'il eft poflible.

Informations bibliographiques