Les églises de l'arrondissement du Havre, Volume 2

Couverture
Imprimerie de Rocquencourt, 1846
1 Commentaire
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 304 - L'église, commencée par Guillaume David, el achevée par Pierre Boutren, était placée au nord des bâtiments claustraux : elle formait, avec le monastère, un carré parfait. Il paraît qu'elle était fort belle. Les anciens qui l'ont vue disent qu'elle avait trois nefs et un superbe clocher de pierre. Ses principales fenêtres étaient garnies de vitraux. On peut en juger par l'effet qu'elle produisit, au...
Page 115 - Quelquefois mille personnes, hommes et femmes, sont attelées au même char ( tant la charge est considérable ) , et cependant il règne un si grand silence qu'on n'entend pas le moindre murmure. Quand on s'arrête dans les chemins, on parle , mais seulement de ses péchés dont on fait confession avec des larmes et des prières; alors...
Page 304 - L'église abbatiale du Valasse, dit dom Beaunier, bâtie en croix, est grande, belle et achevée dans son dessin. Sa nef est accompagnée de bas-côtés, et, dans chaque croisillon, sont trois chapelles tournées à l'orient, de même que le grand autel. Il ya un fort beau et gros clocher de pierre, porté sur une tour ouverte en manière de lanterne élevée sur le milieu de la croisée de cette église- Deux hautes colonnes servent d'ornement au grand portail, où l'on voit une vitre en forme de...
Page 144 - Dieu son père, ainsi le corps et l'âme doivent souffrir, mourir, ressusciter et monter au ciel. Toutes ces choses s'accomplissent dans l'âme durant cette vie, mais non dans le corps. L'âme...
Page 301 - C'était, disent les chroniqueurs, un homme d'une rare industrie et un grand bâtisseur. Cette première basilique fut consacrée- le 5 mars de l'année 1181, par Henri, évêque de Baveux, qui présida cette cérémonie, sur l'invitation de Rotrou, archevêque de Rouen.
Page 301 - David, vingt-sixième abbé, de retour de l'exil en 1450 essaya de relever l'édifice de ses ruines, mais le malheur des temps était tel qu'il fallut presque un siècle pour le réédifier. Pierre Boutren, trentième...
Page 303 - Cochet, mort en 1546, fut inhumé dans le chœur de l'église, et on consacra à cet homme vénérable, le dernier des abbés réguliers, une pierre tombale qui est parvenue jusqu'à nous. On le voit couché sur le dos, les mains jointes, couvert d'une magnifique chasuble. Sur son bras droit s'appuie le bâton pastoral dont la crosse manque, ainsi que la tête du personnage. L'encadrement qui le renferme appartient au style très avancé de la Renaissance. On lit au bas de cette inscription : c•...
Page 43 - Libano" and clearly the spectator (and reader) is expected to hear the word which follows upon that utterance in the Canticle itself and completes it: Coronaberis ("thou shalt be crowned"). Tota pulchra es, arnica mea, et macula -non est in te. Veni de Libano, sponsa mea, veni de Libano, veni...
Page 303 - Rojien , — puis une très belle pierre tombale, dont nous nous occuperons spécialement tout à l'heure. « Pierre Boutren, continue M. l'abbé Cochet, mort en 1546, fut inhumé dans le chœur de l'église, et l'on consacra à cet homme vénérable, le dernier des abbés réguliers, une pierre tombale qui est parvenue jusqu'à nous. On le voit couché sur le dos, les mains jointes, couvert d'une magnifique chnsuble..Sur son bras droit s'appuie le bâton pastoral dont la crosse manque, ainsi que...
Page 300 - II, , p. 298 et suiv. fut fondée à la plus belle époque de notre architecture monumentale. Richard de Blosseville, son premier abbé, dut être aussi son fondateur. C'était, disent les chroniqueurs, nn homme d'une rare industrie et un grand bâtisseur.

Informations bibliographiques