Petite bibliotheque des théatres: Chef-d'œuvres de la Drevetiere de l'Isle. Le dieu Mars désarmé

Couverture
Au bureau [de la Petite bibliotheque des théatres], 1788
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 13 - Enfin, voulez-vous que je vous dise ? on ne saurait aller nulle part où l'on ne vous entende accommoder de toutes pièces. Vous êtes la fable et la risée de tout le monde; et jamais on ne parle de vous que sous les noms d'avare, de ladre, de vilain et de fesse-mathieu.
Page 11 - ... reproches, et, quand ce père irrité lui donne sa malédiction, de répondre d'un air goguenard, qu'il n'a que faire de ses. dons? Si la plaisanterie est excellente, en est-elle moins punissable? et la pièce où l'on fait aimer le fils insolent qui l'a faite, en est-elle moins une école de mauvaises mœurs?
Page 69 - Allons, venez çà tous; que je vous distribue mes ordres pour tantôt, et règle à chacun son emploi. Approchez, dame Claude ; commençons par vous. Bon , vous voilà les armes à la main. Je vous commets au soin de nettoyer partout ; et surtout prenez garde de ne point frotter les meubles trop fort , de peur de les user. Outre cela, je vous constitue, pendant le souper, au gouvernement des bouteilles, et, s'il s'en écarte...
Page 24 - Llondins fonr agréables, & débirenr forr bien leur fair ; mais la pluparr fonr gueux comme des rars; Se il vaur bien mieux, pour vous , de prendre un vieux mari qui vous donne beaucoup de bien, Je vous avoue que les fens ne...
Page 7 - ON prétend que la première scène de cette farce est faite d'après le même personnage qui a servi à Boileau d'original pour le Perruquier du Lutrin. Il s'appeloit Didier l'Amour ; sa femme étoit une clabaudeuse éternelle, que le mari corrigeoit souvent avec le sang-froid de Sganarelle. SCENE II. 3 Apprenez gue Cicéron dit qu'entre l'arbre et le doigt il n'y faut pas mettre Fécorce. Le proverbe commun est,
Page 4 - Pantalon ayant be' * soin d'argent, s'adresse au docteur, qui, après avoir pris sa vaisselle en gage, ne lui donne que les deux tiers de la " somme dont ils sont convenus, et lui fait voir une liste ridi...
Page 115 - Ce foumerreà ce qu'il vous plaira , pourvu que vous vouliez le rrairer mieux que vous ne f,'ie!.| Se lui donner quelque perfonae en njariage i.donul air lieu d'êrre conrenr.
Page 6 - M. JACQUEs. Oui , fi vous me donnez bien de l'argenr. HARPAGON. Que diable , roujours de l'argenr! Il femble qu'ils...

Informations bibliographiques