Guido et Julius: ou Lettres de deux amis sur le péché et le Rédempteur

Couverture
J.P. Michaud, 1840 - 250 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 151 - Mais je vous dis ceci, mes frères, que le temps est court ; et ainsi que ceux qui ont une femme, soient comme s'ils n'en avaient point...
Page 190 - Et inspexi cetera infra te et uidi nec omnino esse nec omnino non esse: esse quidem, quoniam abs te sunt, non esse autem, quoniam id quod es non sunt.
Page 61 - C'est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort est passée à tous les hommes, parce que tous ont péché *... 1v Car jusqu'à la Loi il v avait le péché dans le monde.
Page 207 - Les uns rabaissent à la terre » toutes les choses du ciel et de l'ordre invisible, et ne savent » qu'embrasser grossièrement de leurs mains les pierres et les » arbres qu'ils rencontrent. Attachés à tous ces objets, ils nient » qu'il y ait rien autre que ce que les sens peuvent atteindre. Le » corps et l'être sont pour eux une seule et même chose. Ceux qui » viennent leur dire qu'il ya quelque chose qui n'a point de corps » excitent leur mépris, et ils n'en veulent pas entendre davantage.
Page 191 - Id igitur est unde fecit deus omnia, quod nullam speciem habet nullamque formam; quod nihil est aliud quam nihil. Nam illud quod in comparatione perfectorum informe dicitur, si habet aliquid formae, quamvis exiguum, quamvis inchoatum, nondum est nihil, ac per hoc id quoque in quantum est, non est nisi ex deo.
Page 51 - Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est inquiet jusqu'à ce qu'il repose en Toi », l'homme ne connaîtrait Dieu comme Dieu dans aucune révélation de Dieu l.
Page 210 - Sine usu rationis nemo in theologia versari potest ; neque enim brutis aut animalibus, rationis expertibus, proponenda est theologia. Uti itaque homo sine oculis non potest videre, sine auribus non potest audire, ita sine ratione, sine qua ne quidem homo est, non potest percipere, quse fides complectitur.
Page 191 - Nam quoniam summa species summum bonum est, mi» nima speeies minimum bonum est. Omne autem bonum , aut » Deus, aut ex Deo est. Ergo ex Deo est etiam minima species. » Sane quod de specie , hoc etiam de forma dici potest. Neque » enim frustra tam speciosissimum , quam etiam formosissimum
Page 190 - Et manifestatum est mihi quoniam bona sunt quae corrumpuntur, quae neque si summa bona essent, neque nisi bona essent, corrumpi possent : quia si summa bona essent , incorruptibilia essent ; si autem nulla bona essent, quod in eis corrumperetur non esset. Nocet enim corruptio ; et nisi bonum minueret , non noceret.
Page xviii - Car la foi chrétienne ne va presque qu'à établir ces deux choses : la corruption de la nature, et la rédemption de Jésus-Christ. Or, je soutiens que s'ils ne servent pas à montrer la vérité de la rédemption par la sainteté de leurs mœurs, ils servent au moins admirablement à montrer la corruption de la nature par des sentiments si dénaturés.

Informations bibliographiques