Mélanges d'histoire et de litterature, Volume 1

Couverture
chez Elie Yvans, marchand libraire, 1702
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 154 - J'en ai eu pour ma part quelques volumes à qui rien ne manque ni pour la bonté des éditions de ce temps-là, ni pour la beauté du papier et la propreté de la reliure. Il semble à les voir que les Muses qui ont contribué à la composition du dedans se soient aussi appliquées...
Page 273 - ... qui n'a jamais connu l'abondance. Il vit dans une condition méprisée de ceux qui ont tout, enviée de ceux qui n'ont rien, goûtée de ceux qui font consister leur bonheur dans leur raison.
Page 52 - C'eft un portrait au naturel des affaires de France , fous le régne de Henry III. Il raconte les chofes avec une naïveté fi grande, qu'elles femblentfepaflèr à nos yeux. On ne trouve point ailleurs tant de faits hiftoriques en fi peu de difcours . Les grands mouvemens , comme la confpiration d'Anvers, & les petites intrigues de la Cour , y font également bien marquées. Les attitudes (pour ainfi dire) dans lefquelles il met Henry III.
Page 121 - Oyes-là mêmes qui reviennent tous les ans faire leurs nids dans cet admirable château. Au pied des murailles, on compte dix-huit ou vingt niches de pierre où l'on a soin tous les ans de mettre des nids faits de paille ou de foin pour les oyes sauvages qui ne manquent pas, le premier jour de Mars, de venir la nuit faire plusieurs rondes autour du château pour voir si leurs nids sont prêts....
Page 193 - pauvreté , il voulut nous donner la collation. Nous >> nous rangeâmes fous un arbre ; on étendit une » nappe fur l'herbe ; fa femme nous apporta du lait, » & lui des cerifes , de l'eau fraîche, & du pain » bis. Quoique ce régal nous femblât...
Page 235 - L'examinateur étourdi d'une érudition fi profonde , ne réfifte qu'à demi. M. Simon le pfefle , le poufle , & ne lui fait point quartier. L'examinateur chancelle, bronche & tombe. M. Simon le foule aux pieds , le déchire & le bat à terre.
Page 269 - > avoit perdu fon ame en écrivant »» des Romans •, & que vieux , il » avoit perdu l'efprit à écrire fur »> la Myfticité «. Cet infenfé fut Un des ridicules critiques de Boileau, II l'aecufoit un jour d'avoir pris dans Juvenál & dans Horace , les richefles qui brillent dans fes Satires.
Page 336 - tend fans relâche a un fublime qu'il ne " connoit pas, & qu'il met tantôt dans " les chofes, tantôt dans les Paroles» " fans jamais attraper le Point d'Unité, " qui concilie les Paroles avec les chofes, « en quoi confifte tout le Secret^ & la " Fineflede cette Art merveilleux."- — This is the Cenfure' which an ingenious Author,under the feign'd Name of Vigneul Marville, has pafs'd upon Mr.
Page 5 - II refpedre & ménage fon Lefteur : Son érudition eft comme un grand fleuve, qui fe répand largement , & fait du bien à tout le monde. Autant d'Ouvrages de Grotius , autant de chef-d'œuvres en tout genre ; ce qui eft fans exemple chez les Anciens & chez les Modernes.
Page 192 - Taffe étoit réduit à une fi grande extrémité , qu'il fut contraint d'emprunter un écu à un ami pour fubfifter durant une femaine, & de prier fa chatte par un joli Sonnet, de lui prêter durant la nuit la lumiere de fes yeux : non avendo candele per if.

Informations bibliographiques