Poésies

Couverture
É. Privat, 1904 - 230 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xiii - Je dois à cet érudit et aimable compatriote des remerciements pour cet acte de complaisance et pour beaucoup d'autres services du même genre dont je lui suis redevable. Je regrette que sa modestie m'empêche de faire connaître au public le bien que je pense d'un travail récent dont l'auteur entend rester caché.
Page 47 - ... arquabousades, Tire bales, baloun, bras birat à grans cops 680 De piques, d'armedast, houec de lanses é pots ; Doune, doune deguens, passe la faschinade, Saoute lou qui pouira la poste claouerade. A trucs, truque au trie-trac, pare pic, pare cop, A l'espase, au puignau, au coutét, à l'estoc, 685 Passe, enseigne, sus touts, pousse la compagnie. Dedans ! billegaigné ! mon Diu ! berges Marie ! jeunes chênes. Il n'est question que de blessures et de coups. L'assaut. — «Donne, donne maintenant!...
Page 176 - L'aisné est M. de Fonterrailles1, qui vist encor aujourd'huy et est gouverneur de Lectoure. Il eut à la bataille de Coignac " une jambe blessée et couppée, qu'il a à dire; mais pourtant il n'a laissé pour cela à très bien faire en tous les bons lieux où il s'est trouvé. M. de Montmaur* estoit son second frère, qui M. de certes estoit un homme de belle façon, et qui mons- ontl"ai...
Page 177 - ... légère aux batailles de Dreux, Jarnac et Moncontour, lieutenant général au gouvernement de Guyenne; mort, le i8 décembre i575, âgé de quarante-six ans, au château de Caumont; enterré au couvent des Minimes de Cazaux. 2436. Tres engrahés. — Ces trois rejetons sont les fils du duc d'Epernon : Henri de Nogaret de la Valette, dit de Foix, comte de Candale. La haine de Richelieu le força à s'expatrier. Il devint généralissime des armées de Venise. Rentré en France grâce aux bons...
Page xxi - Il vaut mieux des pieds combattre En fendant l'air et le vent, Que se faire occire ou battre Pour n'avoir pris le devant. Qui a de l'honneur envie, Ne doit pourtant en mourir : Où il y va de la vie, II n'est que de bien courir.
Page xl - On a vu un intervalle beaucoup plus long séparer le privilège et la publication. Il est donc plus prudent de s'abstenir de mentionner cette édition dans une bibliographie. C'est évidemment par distraction que le docteur Noulet dit' que le Catounet fut publié en i607, puisque, dans son appendice bibliographique 2 , il ne cite que l'édition de i6ii. J'ajoute que jusqu'à sa mort le docteur Noulet ne cessa de s'occuper de compléter sa collection et sa bibliographie. Je possède son exemplaire...
Page xx - qu'une suite de récits sans couleur et sans vie, platement versifiés, où ne se fait jamais jour, même pour un instant, le sentiment poétique ». Ce n'est pas la couleur qui manque à Ader.
Page xxxv - C'est un joli volume, relié en maroquin rouge, à grains longs, par Courteval, et en bon état, avec quelques légères traces de raccommodages. Le titre est reproduit typographiquement en tête du présent volume, sauf la vignette représentant les armes du duc d'Epernon : parti d'argent au noyer de sinople, et de gueules à la croix vidée, cléchée et pommetée d'or, le chef de gueules chargé d'une croix potencée d'argent, et, sur le tout, d'azur à la croix d'argent, bataillée de sable;...
Page 79 - Qu'eu boste nom dara an aquere bictorie. Autrejats-lam donc, bére, é hasets que peu moun, Augen quine bous ets à Mars é Cupidoun. » Atau qu'un eslambret la facie assereade De la luë qu'ei daure** a bét souen...
Page 47 - Contre-escarpe à la part, barriquade à l'estrem, A cops, pousses é pics, qui da, qui tourne é pren ; Doune, doune à capsus, e bire d'arrouquades, Miugranes, cercle à houec, grosses arquabousades, Tire bales, baloun, bras birat à grans cops...

Informations bibliographiques