Famille et pouvoir dans le monde franc (VIIe-Xe siècle): essai d'anthropologie sociale

Couverture
Publications de la Sorbonne, 1995 - 571 pages
La société médiévale est née à l'époque carolingienne... Durant cette période charnière, un lent mouvement de fond a conduit au gouvernement par conseil des grands et au développement des liens de fidélité, à la conjugalisation du modèle familial et au renforcement des liens verticaux et hiérarchiques à l'intérieur des groupements de parenté aristocratiques. La famille carolingienne et les familles royales qui lui ont succédé sont issues de l'aristocratie franque qui apparaît au fil de l'étude comme l'observatoire privilégié de toutes les transformations sociales. Famille large-famille étroite, parenté cognatique-parenté agnatique ? L'auteur dépasse ces débats traditionnels en mettant en relation les fondements sociaux et culturels du pouvoir avec les mécanismes de la filiation, de l'alliance et de la résidence. Fondamentalement cognatique mais de plus en plus fermement centré sur le couple conjugal, le système de parenté a évolué au rythme des transformations sociales et politiques, tout en participant lui-même à la dynamique du changement social. Le présent ouvrage met en lumière mutations et permanences. La montée des Carolingiens et le système politique qu'ils mettent en place aux ville et XIe siècles tirent parti de la hiérarchisation de l'aristocratie et l'accélèrent. Sous le contrôle du roi et de l'Eglise, l'équilibre social et politique repose désormais sur des groupements que structurent l'alliance, l'amitié et la fidélité. La rupture de l'ordre carolingien et la promotion de la militia à la fin du IXe siècle, l'apparition de lignages organisés autour d'un honor transmis en ligne directe, la nouvelle définition du rôle de la femme et de la parenté agnatique au Xe siècle n'y changent rien: l'alliance et la fidélité restent les fondements des équilibres locaux.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Introduction générale
9
Entre Loire et Rhin
17
Le passé et le présent
31
Les nobles entre eux
59
Le testament dErkanfride autels bénéficiant
70
Les puissants et les autres
99
Le consilium dans les Annales Regni Francorum
133
Mentions de gratia Dei cornes dans les actes diplomati
139
Le mode de transmission de lhéritage daprès la loi salique
233
Les souscripteurs des actes dEmma 1001 et de Richard II
242
Âge au mariage et au concubinage des princes carolingiens
276
Les croisements dalliances au ixe siècle
294
Welfs et Carolingiens
317
Parenté entre le comte palatin Godefroid et son épouse
323
La fécondité des couples royaux carolingiens au ixe siècle
340
Auteurs des donations pieuses vmexe siècle
351

Termes de parenté dans diverses langues indoeuropéennes
169
La terminologie de parenté dans les textes nonnormatifs
176
Mode de transmission des noms entre le
182
La transmission des noms chez les Widonides
188
Les éléments Chagn et Gund chez les Faronides
195
Le groupe des AdelhelmiensRupertiens
199
De la transmission des éléments onomastiques à la trans
206
Les AdelWalîWilliHelm aux vme et IXe siècles
213
Diffusion des noms robertiens chez les Thibaldiens
219
Comitissa dans les nécrologes
359
La parentèle du duc Giselbert daprès une entrée
384
Tableau n 48 Les Faronides et leurs alliés au vne siècle
390
Le genus saxon
415
Les Pippinides
437
Les Hunrochides
443
Les FoulqueGeoffroy
449
Les Bosonides
455
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques