Bibliothèque des sciences, et des beaux arts, Volume 11

Couverture
1759
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 284 - Du côté de la fortune et de la gloire, je crois que la vie que je mène vaut mieux que la vôtre ; mais je ne doute pas que je ne VOUS sois inférieur, si je considère l'usage que vons faites de la raison, les lumières qui vous sont acquises, et le vrai bonheur dont vons jouissez.
Page 490 - ... plus abondant que ce qui fert, cependant tout eft bien, parce que dans l'univers phyfique le mal concourt au bien, & que rien en effet ne nuit à la Nature. Si nuire eft détruire des êtres animés , l'homme, confidéré comme faifant partie du fyftème général de ces êtres , n'eft-il pas l'efpèce la plus nuifible de toutes!
Page 354 - François & prefque autant d'Anglois, parce qu'un archevêque (dit un hulorien célèbre) s'étoit fiché contre let longues chevelures, parce qu'un roi avoit fait raccourcir la tienne & couper fa barbe , & parce que fa femme l'avoit trouvé ridicule avec des cheveux courts & un menton...
Page 357 - Palais où ils rendent la juftice ; ils n'auroient pas aflecté d'y aller en corps à certain jour marqué : voici donc mon idée. Nos Rois avoient des Foux en titre d'office , & qui , étant couchés fur l'état de leur maifon. , avoient leurs caufes commifes à la Prévôté de l'Hôtel , & par appel au Grand-Confeil.
Page 31 - Limaçons operculés sont divisés en trois familles : 1» ceux qui ont deux cornes avec un renflement, et qui portent les yeux au-dessus de la base, au futé externe; 2° ceux qui ont deux cornes sans renflement, les yeux à la base, au côté externe; 3° ceux qui ont quatre cornes, dont les deux extérieures portent les yeux au sommet.
Page 359 - Vexpojltion de plu(leurs pratiques nouvelles & importantes pour tous ceux qui ont intérêt de s'ajjurcr de la bonté des remèdes, & de pouvoir les fournir à un prix raifonnable : ouvrage traduit de l'Anglais.
Page 351 - Pourquoi s'eft-on accoutumé à méprifer un Cocu } quoiqu'il n'y ait pas de fa faute? Je crois en avoir trouvé la raifon; c'eft que le cas indiquoit particulièrement un homme d'une condition fervile , attendu que plufieurs Seigneurs, entr'autres les Chanoines de la Cathédrale...
Page 324 - Dialectique, il refolut d'en faire une nouvelle par images & par figures, en forme de Jeu de Cartes, afin que le plaifir engageant les jeunes gens à cette efpece de Jeu, leur fit funmonter toutes les clifhcultez qui fê trouvent dans cette étude épineufe.
Page 350 - Eccléfiaftiques affranchifloient le champion qui s'étoit battu trois fois pour eux avec fuccès , c'eft-à-dire qui avoit tué ou aflbmmé trois hommes , tandis que dans leurs fermons ils tâchoient de noter d'infamie ceux & celles qui fe marioient en troifieme noces.

Informations bibliographiques