Images de page
PDF

d'autres Grands que ceux-là y fussent assis. Il est vray que les sal. les des deux costez estoient plei. nes &Officiers debout: les uns our autoriser par leur présence a solennité du Couronnement: les autres pour estre prests d'exeCutcr les commandemens de sa Majesté, selon que le Géneral des Mousquetaires les leur faisoit entendre de sa part, comme faisant ce jounlà l'office de GrandMaistre &Hostel5 pour marque dequoy il poi-toit à la main le

a gros baston d'or tout couvert de

pierreries avec la pomme: 8c se tenoit debout à la gauche de (a Majesté dont il recevoir les or. dres, ou pour mieux dire, à Iaquelle il les donnoit5 parce que le nouveau Roy , qui n'avoit ja. mais rien veu de semblable, ne faisoit 8c ne disoit rien que ce qu'on luy dictoit.

Le chef des Astrologues 8c son collegue ayans long-temps ob

44 .L..A

servé la constitution du ciel 8c la disposition des étoilles vint enfin vers les dix heures du soir donner avis que le temps favorable pour couronner le Roy n'estoit plus éloigné que de vingt minuttes , sa Majesté là dessus ordonna au General Duc, selon qu'elle» mesme 'auparavant avoit. appris de luy qu'elle devoit le fairefide Ies conduire tous deux à prendre leurs places , 8c laissa écouler une partie de ces minutes.

Elle s'entretenoit cependant tout bas avec ce General,qiii.l'instruisoit de la maniere qu'il fal,loit qu'elle se comportast dans les diverses rencontres de cette ceremonie 5 à quoy ce jeune Pti-n. ce obeïssoit exactement pour ne point faillir , faute d'experience dans une action si publique 8c si importante.

Lors qu'il ne restoit plus que quelques momens à écouler de ces vingt minutes,le grand Astro-z Iogueï ayant fait un signe d'oeil au General des Mousquetai-res,-pour luy faire entendre qu'on pouvoit commencer, celuy-cy le dit au Roy, lequel suivant Finstructionqu'il en avoit receuë se leva' dre. bout: les Seigneurs qui estoient: la assis se leverent aussi , 8C en mesme temps le Géneral se jettz aux pieds de sa Majesté s'incli—nant jusques à terre , puis tout â.' genoux il tira de son sein 8c de dessous sa veste, un petit sac où estoit la lettre 'que l'assemblée' des Princes envoyoisst au Monarque ,' comme nous l'avons' déja:

anarqué. Il' ouvrit le sac, il prit

cette lettre, il la baisa , il la fil: toucher à son front,il la presenta a sa Majesté', &se releva. Le

Prince l'ayant receüe, la luy ren.

dit aussi-tost 8è luy commandade l'ouvrir 8c de la lire: ce qu'il fit tout haut distinctement 8c po

sement, afin que' tous ceux (I111.

assistoient à; la ceremonie pûssent

entendre ce qu'elle contenoit, 8c apprissent que les Grands de l'EPtat , tous d'une voix avoient élû le Prince là present pour Roy de Perse, qu'ils le reconnussent pour tel, 8c pûssent auffi en rendre témoignage s'il. en estoit besoin; Comme il eut achevé dela lire , le Roy luy commanda de faire venir l'Ancien de la Loy, ce qu'il' fit , 8c alors ce Seigneur ancion s'estant approché de sa Majesté, se jetta à ses pieds, 8c aprés le salut accoûtumé , tel que nous l'avons décrit ,il se releva 8c prit de la main du General la lettre qui venoit d'estre leüe, pour la reconnoistre 8c l'autoriser , verifier les sceaux, 8c attester que cette lettre estoit veritable. Car c'est a luy que cette reconnoissance ap. partient comme Chef de la Loy 8c du Spirituel. L'ayant prise 8c portée à sa teste ar respect, il la

eut 8c regarda es sceaux , puis Palla remettre devant le Roy,

avec trois inclinations de teste, aprés qu'il se fut mis a genoux. Par cette humble posture il mon. troit d'approuver cet écrit, 8c que l'élévation du Prince â. l'Em ire estoit legitime. Pendant que e Inge shiritnelestoit occupé à cela, le General des Mousquetaires écoutoit la resolution que prendroit sa Majesté sur la demande qu'il luy avoit faite du nom qu'il luy plairoit de porter, 8c s1 c'estoit sous celuy qu'elle avoit déja , ou sous quelque au. tre nouveau qu'elle vouloit estre couronnée. Le Prince répondit, que pour/changer de qualité il

- ne vouloit point changer de nom,

8c qu'il retenoit celuy de Sóÿïé, qui luy avoit esté donné dés ses premieres années. Le General rapporta cette volonté du Roy à l'Ancien de la Loy qui #estoit relevé des pieds du Prince 8c y avoit laissé la lettre. Ces deux Seigneurs à l'instant, l'Ancien de

« PrécédentContinuer »