Images de page
PDF

qisHubM avoit esté empoisonné par la conspiration de quelques_ uns des Seigneurs., estoit verita_ ble5 il est aisé de conjecturer combien ceux qui -en estoient coupables-, sentoient de remors, ô( avec quel efl-'roy ils regardoient un successeur, qui estant natu_ tellement porté à la violence, trouveroit pour l'exercer un prétexte ausiî plausible que celuy de vanger la mort de son pere. Dans

sélection du -plus jeune il n'y .

avoit rien de semblable .à craindre , parce .que toutes .choses iroient leur train ordinaire,& que dans le bas âge où il estoit,il leur donneroit assez de loisir de pour. voirà leurs affaires, 8c de se prévaloir des grands emplois qu'ils avoient entre les lnains. Ils sai.soient là-dessus valoir les apparentes que le premier Ministre leur avoit marquées de la' mort de l'aisné des deux Princes , 8c les dangers que la Monarchie .cou-z E i si

roit dans une longue attente: C'est pourquoy tous d'une voix ils conclurent à l'élection de H amge/z M ir-ga. '

Entre tous les Grands .nul ne témoigna tant de paffion pour faire élire ce plus jeune que le Surintendant general: en effet aussi nul n'y avoit plus d'interest,

. il apprehendoit de Paisné tout ce

qisen-craignoient les autres. Et davantage, il ne doutoit point qu'il ne luy attribuast la faute de n'avoir pas eu tous les meubles, les étoffes précieuses , 8c les au. tres 'choses qu'il avoit demandées, dontce Seigneur par cette charge de Surintendant avoit la pleine dispositionll avoit au con.. traite rendu quantité de bons officesà la Duchesse meré du cadet, de laquelle il estoit Ministre au dehors: 8c il esperoit ar le; moyen des Eunuques .qui léa ser.. voient au dedans,.de disposer de l'esprit de -cette Princesse ê: de son fils 5 8c de se maintenir de cette maniere encore long-temps dans ce haut credit qu'il avoit eu du vivant du pere.Pour cela donc lors qu'à son rang, qui estoit le troisieme , il vint à donner son avis,ce fut avec moins d'indiffe_ rence que les précedens : il con, firma tout ce qu'avoir rapporté Zappa): de l'Empire, ou le premier Ministre; 8c il ajoûta qu'il ne pouvoir. pas précisément dire .’estat auquel SezïeMir-za se trou.

voit pourlors5 mais qu'il ne pouvoit estre que tres-mauvais, 8c si déplorable,qu'il ne permettoit ni à luy , ni aux autres pour luy, de songerà l'Empire:Quç les années passées 1075. 8c 1076. aprés que son pere eut fait resserrer sa pri_ son ,- on l'avoit tenu fort caché: que pour luy qui parloir, il ne doutoit point qu'Haoar n'eust fait Oster la veuë à ce Prince, parce qu'il le croyoit mal prcmre au gouvernement. Ce qui luy en

donnoit les assûrances,c'est qu'on n'avoit plus oííy parler de luy depuis qu'à ce dernier voyage de Magenderan le feu Roy n'estant encore sur le chemin qu'à huit lieües dela ville capitale, y estoit retourné seul avec peu de gar

. des , sans qu'on eust. appris la sui..

te de ce voyage, ni pourquoy il y estoit allé: Wsiil ne falloir pas non plus douter que dans cette mesme pensée à la fin il ne se full: resolu d'en délivrer le monde. Cet Eunuque ,qqui depuis peu avoit esté dépeíché avec des or. dres secrets, qu'il sçavoit bien qui regardoient le Prince , en estoit une preuve trop convainquante: 8c qu'ainsi l'on ne pouvoit pas sans choquer la raison, déliberer davantage auquel des deux enfaus on offriroit la Couronne, puisque le Ciel ne leur avoit reservé que le seul HamgehMir-za.

Çet Enfant Royal alloit estre de cette sorte élevé sur le trône à

L .

l'exclusion de son aisne. Tous les Grands äonnuienc les mains à cette élection, &pas un de ceux qui avoient droit de parler , ne. luy avoit refusé son suffrage. Il ne restoit plus que deux Eunuques, qui n'avoient rien dit: Mais qui cust pensé qu'ils eussent jamais osé rien dire , 8c encore le moins considere de ces deux ?Veu que l'un ni l'autre n'ayant ni droit ni

!titre ni autorité pour ce faire,

.auroit-on pû s'imagmer qtffls au

roient esté capables de concevoir i

des sentimens contraires à ceux que cette illustre 'assemblée :-:2i.. soit paroistre? Et quand ils en' auToient esté capables, y avoitril 'apparence qu'ils eussent eu l'audace de le déclarer, &en le déclarant de l'emportér contre tant de voix? . Cela arriva neanmoins d'une façon que l'on peut appeller mil 'raculeuse , tant pour les circonstances que nous avonsdéja ob'

« PrécédentContinuer »