Images de page
PDF

Taux pieds du nouveau Monarque, -au moment qu'il seroit amené hors du secret enclos du Palais, 8c dans la ceremonie du Cou

' ronnement representer celuy des

Grands qui 'l'a député. De ces cinq, 'l'un estoit envoyé de la part du premier Ministre, L'autre, dc 'la part du grand Suv-.Iiztendunt, Le troisiéme, de la part du General des Esclaves. Le quatriéme fut envoyé par le firmorain C/uf de la Justice. Le cinquiéme devoir tenir la place du premier des Secre"taires d'Estat. Secondement, la compagnie des Seigneurs ordonna que le Gé.. neral des Mousquetaires avec ces onze personnes partiroit le lendemain avant le jour , à-moins -que le randAstrologue ne jugeast la conñitution 8c les regards des planettes peu favorableszsurquoy ils differeroient quelque temps , jusqu'à ce qu‘une heure moins contraire fust arrivée. Qgalors chacun partiroit 8cattendroit au Caravan-simy neuf ,- qui est à quatre lieües de Damdgaan ,— jus. qu'à ce que les douze personnes arrivées pûssent toutes ensemble continuer leur chemimEt cela- de peur que, s'il-s partoient en conapagnie du Camp Royal , ils ne donnassent trop à penser sur le sujet de leur voyage.

En troisieme lieu,les Seigneurs arresterent qu'il seroit donné au Général des Mousquetaires une lettre pour sa Majesté au nom. dela Compagnie , qui seroit leuë en leur presence, auparavant que de la luy mettre entre les mains, afin qu'il njy xentrast rien qui nefust approuvé de tous.

En quatriéme lieu,il—s tombe-ï rent d'accord ,pour mieux celer la mort du Roy , que. chacun d'eux continuëroit ses fonctions en son quartier, comme ils fai.soient avant que ce triste aäçciî dent fuflz. arrivé, 8c. qu'il rendrait les assiduirez accousitumées aux-si tour du Palais: Qpç cependant l'on entretiendroitv e peuple dans l'opinion' que le Roy estoit toû_

jours malade ,avec lëespoir d'une .

promie guerison : les Eunu.ques là- presens 8c les autres seroient observer le secret dans le palais des femmes , 8c étudieroient avec soin toutes les choses capables de divertir ou (Pappaiser leur douleur pour empescber que leurs plaintes trop éclatantes ne se fissententendre ati-dehors. I-l fut ordonné en- cinquiéme lieu, que les—mesmes Eunuques avec les premiers Medecins au. roient soin de. faire embaû-mer le , corps du feu Roy, pour le met. tre ensuite ala façon accoûttlmée dans une cercueil de plomb. Enfin ces Seigneurs.arresterent qu'à huit jours delà toute l'a Cour partiroit du village de Kosroë

abaad, où elle estoit pour lors :- .

Et comme il estoit impossible

dans un si grand embarras de faire de' longues traittes, qu'elle se rendroit à petites journées à [Cac/Man : qu'eux regleroient cette marche suivant les occurrences , 8c comme ils le jugeroient plus à propos, pour ne point donner sujet aux gens de s'informer trop curieusement de la personne du Roy.

Sur le soir le Géneral des Mousl quetaires fut chargé de la lettre

qu'il devoir presenter au nouveau.

Monarque. Elle estoit dans .une

bourse de drap d'or, qu'une tresse . tissue' d'or 8c de soye avec des

houppes de mesme fermoit de ses nœuds: elle estoit cachetée -de cire molle du sceau du premier Ministre. On n'y avoit rien Ou_ blié des enjolivemens que les Orientaux ont accoûtumé de donner à l'enveloppe de leurs miffives, .

Par cette lettre dont say esté soigneux de recouvrer une copie

c; iiij

[blocks in formation]
[graphic]

tirée sur l'original , ces Seigneurs donnoient à connoistre a si; treshaute Majesté.- comment le Dominateur é" grand Prince dont la place est en Paradis, le Roy Haba: I1. l 'éclat brtssant duquel Dí eu accrozffi», estozsit décedé le 26. de la Lune dite .kabeja-eLz-sany, au commencement du retour (il faut entendre le retour de la lumiere ) sans avoir fait de Testament, sans avoir rien 0rdonne' touchant son Successeur , ne' nommé pezsonne pour gouverner ele Royaume.

_ÿîaussí-tosi qu'ils avoient eu avt? ;Je ce funeste accident , ils .Vestoíent assemblegponr designer celuy que le' Ciel avoit élupour sitccederau Roy. Surquoy tou s d'une -voix ils avoient au z-tosi nommé é* fait connocstre sa tres- haute personne pour M azsire de:.Royaumes de ffiacíeus- étendue, Ôfeul capable de remplir le trône de' ssímmortesse succession du Prince du monde :shrquoy ilsfatsaient coud des vœux tres-ardeur , qu'il pion à .Diete

« PrécédentContinuer »