Explication du catechisme à l'usage de toutes les eglises de l'Empire française

Couverture
Chez la V. Nyon, née Saillant, 1807 - 628 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 199 - N'y at-il pas des motifs particuliers qui doivent plus fortement nous attacher à Napoléon Ier, notre Empereur? R. — • Oui : car il est celui que Dieu a suscité dans les circonstances difficiles pour rétablir le culte public de la religion sainte de nos pères, et pour en être le protecteur.
Page 445 - C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c'est ma chair que je donnerai pour la vie du monde.
Page 446 - En vérité , en vérité : je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme , et si vous ne buvez son sang , vous n'aurez pas la vie en vous.
Page 93 - Seigneur , et qui donne la vie ; Qui procède du Père et du Fils ; Qui est adoré et glorifié conjointement avec le Père et le Fils ; Qui a parlé par les prophètes.
Page 435 - L'Esprit de l'Eternel reposera sur lui: esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel.
Page 424 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, et de tout votre esprit. C'est là le plus grand et le premier commandement.
Page 406 - Je vous salue, Marie, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Page 147 - Un seul Dieu tu adoreras, Et aimeras parfaitement. 2 Dieu en vain tu ne jureras, Ni autre chose pareillement. 3 Les Dimanches tu garderas , En servant Dieu dévotement 4 Tes père et mère honoreras, Afin de vivre longuement.
Page 199 - R. Les chrétiens doivent aux princes qui les gouvernent, et nous devons en particulier à Napoléon 1er, notre empereur, l'amour, le respect, l'obéissance, la fidélité, le service militaire, les tributs ordonnés pour la conservation et la défense de l'empire et de son trône; nous lui devons encore des prières ferventes pour son salut et pour la prospérité spirituelle, et temporelle de l'état.
Page 447 - Car toutes les fois que vous mangerez ce pain , et que vous boirez ce calice , vous annoncerez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne.

Informations bibliographiques