Notice historique et critique sur la sainte couronne d'épines de ... Jésus-Christ et sur les autres instrumens de sa Passion qui se conservent dans l'église métropolitaine de Paris [by J.E.A. Gosselin].

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 192 - Lyon , en notre palais archiépiscopal , sous notre seing, le sceau de nos armes et le contre-seing de notre secrétaire, le 21 novembre, jour de la Présentation de la sainte Vierge au temple, 1844.
Page 189 - QUELEN, par la, miséricorde divine et la grâce du saint Siège apostolique, 'archevêque de Paris, pair de France, etc. 1^ . » Au clergé' et aux fidèles de notre diocèse, salut et be'nédiction en notre Seigneur Jésus-Christ.
Page 9 - Mais quoi qu'il en soit de ces conjectures, il est certain que les auteurs anciens s'accordent sur la substance du fait en question, c'est-à-dire sur l' Invention de la sainte Croix, et sur sa manifestation miraculeuse, sous l'empereur Consta^in.
Page 67 - ... sans brûler. Cette croix est double comme celle de Jérusalem et il ya une double croix d'or avec des gravures de lettres grecques. Je leur donne encore le sang...
Page 26 - De celte chose, dit une vieille chronique , furent les chrétiens si joyeux comme s'ils eussent vu le corps de Jésus-Christ pendu dessus icelle. Elle fut promenée en triomphe dans les rues de Jérusalem, et replacée ensuite dans l'église de la Résurrection. Dix jours après leur victoire , les croisés s'occupèrent de relever le trône de David et de Salomon, et d'y placer un chef qui pût conserver et maintenir une conquête que les chrétiens venaient de faire au prix de tant de sang.
Page 26 - Bouillon, qu'il avait choisi pour son seigneur. Mais les croisés détournèrent bientôt leurs regards des trésors promis à leur valeur , pour admirer une conquête plus précieuse à leurs yeux : c'était la vraie croix enlevée par Cosroès et rapportée à Jérusalem par Héraclius. Les chrétiens enfermés dans la ville l'avaient dérobée , pendant le siège , aux regards des musulmans. Son aspect excita les plus vifs transports parmi les pèlerins. De...
Page 175 - l'intérieur, M. Millin, conservateur de cet établisse» ment, a remis à M, d'Astros, chanoine de Notre-Dame, » un carton contenant la sainte Couronne d'épines, un » morceau de bois, et une cheville de la vraie Croix, une » petite fiole qui renferme du sang sorti du sacré côté, » une discipline de fer qui a servi à saint Louis,, une tu» nique du même prince, et plusieurs autres Reliques.
Page 16 - Nôtre-Seigneur paroissoit assez en ses membres durant la persécution des fidèles : la croix donc jusques alors cachée , pesez toutes ces circonstances , fut découverte en ce temps par de grands et extraordinaires miracles; elle fut reconnue, elle fut adorée. Et ce n'est point ici une histoire douteuse : elle doit être approuvée par tous ceux qui aiment les antiquités chrétiennes , dans lesquelles nous la voyons très évidemment attestée.
Page 196 - Quelen , par la miséricorde divine et la grâce du saint siège apostolique, Archevêque de Paris, Pair de France; Au clergé et aux fidèles de notre diocèse, salut et bénédiction.
Page 161 - ... soucier de remonter à la source : tout cela est indifférent, et ne regarde pas le fond de la religion. Je dois seulement vous avertir que le sang et les larmes qu'on garde comme étant sortis de Jésus-Christ...

Informations bibliographiques