Images de page
PDF
ePub

présentent le bon sens avec ses diverses nuances et à tous ses degrés ?

(Douai. - BACCALAURÉAT, novembre 1885.)

XIII

Appréciez la théorie de Chrysale sur l'instruction des femmes.

(Douai. DEVOIR POUR LE CERTIFICAT D'APTITUDE

DE L'ENSEIGNEMENT SPÉCIAL, avril 1886.)

XIV

Analyser dans les Femmes savantes les caractères à la fois semblables et différents de Philaminte, de Bélise et d'Armande. (Sèvres. Concours d'Admission, 1887. - ENSEIGNEMENT

SPÉCIAL; LEÇON D'AGRÉGATION, 1885.)

XV

Dire quels services peuvent rendre au goût, à la littérature, aux mours, les salons brillants et choisis, les cercles polis et lettrés auxquels une femme digne de ce rôle préside. – A quelles conditions de telles sociétés auront-elles cette influence heureuse ? De quels travers d'esprit doivent-elles se garder? (CERTIFICAT D'APTITUDE A L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

DES JEUNES FILLES, 1887.)

XVI

Quelle a été sur la littérature française, au xviio siècle, l'influence de la société polie, et particulièrement des femmes ? A partir de quel moment et dans quels genres littéraires cette influence a-t-elle été surtout appréciable ?

(AGRÉGATION DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

DES JEUNES FILLES, 1887.)

XVII

On a souvent reproché la pédanterie à ceux qui enseignent. En quoi consiste la pédanterie? Rechercher ses causes; montrer ses conséquences; mettre en garde les jeunes instituteurs contre la pédanterie et aussi contre le défaut opposé où ils pourraient tomber en voulant éviter le premier. (CERTIFICAT D'APTITUDE AU PROFESSORAT DES ÉCOLES NORMALES

D'INSTITUTEURS, juillet 1883.)

XVIII

Molière s'est attaqué dans les Précieuses ridicules, dans les Femmes savantes et dans le Misanthrope, à trois mauvais poètes, Mascarille, Trissotin et Oronte. Expliquez d'une manière précise les reproches qu'il adresse à chacun d'eux, et tirez-en une leçon de gout. (PROFESSORAT DES ÉCOLES NORMALES D’INSTITUTEURS.

Leçon, 1890.)

XIX

Montrer, par des comparaisons empruntées aux principales pièces de Molière, que le dénouement des Femmes savantes est supérieur à la plupart des dénouements imaginés par Molière.

(Fontenay-aux-Roses. DevoiR DE LITTÉRATURE.)

XX

Faire le portrait d'une femme instruite suivant le væu de Molière, c'est-à-dire ayant « des clartés de tout ». Comment pensez-vous qu'il faille concevoir et conduire une telle instruction dans l'état actuel de la science ? Comment y peut-on concilier la solidité et la variété ?

(Fontenay-aux-Roses. - DEVOIR DE SECONDE ANNÉE.)

XXI

Étudier la manière dont Molière a su varier l'expression du même défaut dans les caractères des trois femmes savantes.

(Fontenay-aux-Roses. -- DEVOIR DE LITTÉRATURE.)

XXII

C'est en 1687, quinze ans après les Femmes savantes, que Fénelon publia son traité de l'Éducation des filles. Quels rapports peuvent exister entre des cuvres si différentes ? Critiquent-elles les mêmes défauts ? Relèvent-elles les mêmes qualités ?

(Fontenay-aux-Roses. – DEVOIR DE SECONDE ANNÉE.) )

XXIII

Que faut-il penser de cette opinion de Condorcet : « Il est nécessaire que les femmes partagent l'instruction donnée aux hommes ? »

(Nord. BREVET SUPÉRIEUR. - Aspirantes, 1888.)

XXIV

Commenter ce mot de Montaigne : « La plus utile et honorable science et occupation d'une femme, c'est la science du ménage. »

(Manche. - BREVET ÉLÉMENTAIRE. - Aspirantes, 1888.)

XXV

Dites quelles sont vos idées personnelles sur cette opinion de Molière, relative à l'éducation de la femme :

Je consens qu'une femme ait des clartés de tout.

Examiner jusqu'à quel point elle est applicable aux programmes de l'enseignement primaire. (Basses-Pyrénées et Haute-Saône. - BREVET SUPÉRIEUR. -

Aspirantes, 1888 et 1890.)

XXVI

Comparer Chrysale et Orgon.

XXVII

Dire par où les Femmes savantes se relient aux Précieuses.

XXVIII

Jugez-vous que, pour l'ensemble, les Femmes savantes aient la même portée que le Tartuffe, le Misanthrope ou l’Avare ?

[blocks in formation]
[graphic]
« PrécédentContinuer »