Ausone et Paulin de Nole, correspondance: introduction, texte latin, traduction et notes

Couverture
Peter Lang, 2004 - 247 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
La correspondance d'Ausone et de Paulin de Nole, deux illustres représentants de l'aristocratie gallo-romaine du IVe siècle, est un document d'une importance extraordinaire, tant du point de vue historique (description de la société aristocratique, témoignage du choc entre la tradition romaine païenne et la tradition chrétienne) que du point de vue littéraire (rhétorique, imitation des classiques, assimilation de la tradition littéraire païenne par les chrétiens, conception de l'échange et de l'amitié épistolaires à l'époque tardive). Quatre lettres sont adressées à Paulin avant sa conversion à un christianisme radical; écrites par Ausone, elles ont pour thème la littérature, l'amitié épistolaire et la vie du riche propriétaire terrien. Cinq lettres font suite à la conversion de Paulin: Ausone (trois lettres) reproche à Paulin de trahir leur amitié et les valeurs de l'aristocratie, Paulin (deux lettres) explique les raisons de sa conversion. L'accès au texte original est facilité par la traduction française placée en regard. L'introduction générale, les introductions précédant chacune des lettres du corpus, ainsi que les notes explicatives analysent sous toutes leurs facettes ces textes que nous ont laissés deux grands de l'Empire comptant parmi les écrivains les plus talentueux de leur temps.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Ausone epistula 19 dAusone à Paulin
3
Paulin de Nole carmen 11 de Paulin à Ausone
9
Bibliographie
213
Index verborum
223
Index locorum
233
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2004)

L'auteur: Né en 1968, David Amherdt a accompli ses études de philologie classique, d'histoire ancienne et de philosophie à l'Université de Fribourg (Suisse), où il obtient son doctorat en philologie classique (latin) en 1999. Il a participé à divers projets de recherche dans le domaine de l'Antiquité tardive (Sidoine Apollinaire) et du latin de la Renaissance (Sébastien Castellion). Attaché comme chercheur à l'Université de Fribourg, il a assumé des charges d'enseignement auprès des Universités de Berne et de Neuch'tel.

Informations bibliographiques