Clef de la comédie anti-catholique de Dante Alighieri ...: donnant l'explication du langage symbolique des fidèles d'amour dans les compositions lyriques, romans et épopées chevaleresques des troubadours

Couverture
Libraire des héritiers J. Renouard, 1856 - 39 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 8 - ADAM (Maître) de Brescia, falsificateur de métaux, personnification des gibelins ayant faussé leurs serments à l'empire et à la foi sectaire, désignés sous le nom d'alchimistes. « ADRIEN V. Personnifiant l'avarice. Pg., xix.
Page 18 - L'Église sectaire, épouse du Monarque universel, Roi des rois, comme Assuérus , le poussant à reprendre son pouvoir usurpé par l'Aman pontifical. Pg., xvn. ÉTÉ. Le temps où triomphe l'influence sectaire, toute lumière et toute chaleur. ETOURNEAUX. Oiseaux au plumage mélangé de blanc et de noir; figure de ceux qui, par faiblesse et pour des motifs d'intérêt, étaient passés des Blancs aux Noirs. E., v. EVE. L'Église sectaire , dans Florence , se laissant séduire par le serpent pontifical...
Page 10 - ARBRES VIFS . Les sectaires. ARBRES MORTS . Les catholiques. Les troubadours traitaient les membres du clergé catholique d'arbres automnals morts. ARC. Arme de l'Amour, pour la bouche, qui en offre la forme, et dont la langue est le trait qu'elle décoche , par la parole à double et à triple sens, triplice xaetta.
Page 10 - Les dignitaires de l'Église dissidente, appelés par les Albigeois et les Templiers, très-excellents et purs ou parfaits, c'està-dire Cathares. Les fils de Dieu, en opposition aux fils du Diable, princeps mundi. ANGES REBELLES. Les hauts dignitaires de l'Église catholique romaine.
Page 9 - AMOUR. Celui qui n'aime point, ne connaît point Dieu, dit saint Jean, Ep. I, ch. iv, v. 8 ; car Dieu est amour. L'amour étant, avec la puissance et la sagesse, l'une des trois formes sous lesquelles la divinité est accessible à l'intelligence humaine, devenait ainsi le principe de la religion on antagonisme avec le catholicisme persécuteur, considéré comme une religion de haine.
Page 29 - Cynire, redoublant encore dans les embrassements paternels. £"., xxx, et lettre de Dante à l'empereur Henri VII. « NATURE. Loi impériale, providence suprême, principe de tout bien, d'où dérive l'art d'amour ou gai savoir, qui est ainsi comme le petit-fils du Dieu empereur, a Dio quasi nipote; art divin qui entretient le lieu e vangéhque formé par la nature, lo vincol d'amor, thé fa natura.
Page 8 - AQLAURUS, changé en pierre, personnification de l'envie guelfe. AGNEAUX. Les membres de l'Église dissidente, innocents et purs, ou Cathares, en opposition aux boucs et aux loups orthodoxes. AIGLE. Symbole de l'Empire et de saint Jean, patron des Templiers ; ainsi la même figure pour les deux principes alliés, également hostiles à l'Église romaine.
Page 12 - Fiamroetta, de l'Etoile d'Orient ou de Syrie, de la Fleur ou de la Rosé par excellence, avec toutes les épithètes que pouvait inspirer l'emphase mystique aux fidèles d'Amour. Conformément à la formule rituelle des francs-maçons , j'ai pleuré et j'ai ri, Béatrice pleure dans l'enfer et dans le purgatoire , elle est rayonnante de i"ie dans le paradis , où son rire ne cesse de la faire resplendir.
Page 19 - PBANCESCA de Rimini et son amant. Figure géminée , symbolisant l'hermaphrodisme mystique des fidèles d'Amour, forcés de se laisser entraîner, sous la conduite de la prostituée de Babylone, à la bourrasque infernale déchaînée par ce Lucifer qui fait son séjour dans Caïne , comme meurtrier de ses frères. Malheureux réduits à apostasier leur foi, par faiblesse de cœur et en vue d'intérêts matériels, pécheurs charnels, dès lors, peccatori carnali.
Page 11 - D'AMOUR, ou gaie science, gai savoir. La poétique des troubadours de la langue d'Oc, consistant à voiler les pensées sous des images , et...

Informations bibliographiques