Dictionnaire universel, historique, critique et bibliographique

Couverture
Delandine, Louis Mayeul Chaudon
Imprimerie de Prudhomme Fils, 1811
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 186 - J'ai vu son cœur à découvert dans cette cruelle aventure; il est au premier rang de tout ce que j'ai jamais vu de courage, de mérite, de tendresse et de raison : je compte pour rien son esprit et son agrément. Je ne m'amuserai point aujourd'hui à vous dire combien je vous aime.
Page 56 - Il aime à raconter; il veut éblouir indifféremment tous ceux qui l'écoutent par des aventures extraordinaires, et souvent son imagination lui fournit plus que sa mémoire. Il est faux dans la plupart de ses qualités, et ce qui a le plus contribué à sa réputation est de savoir donner un beau jour à ses défauts. Il est insensible à la haine et à l'amitié, quelque soin qu'il ait pris de paraître occupé de l'une ou de l'autre; il est incapable d'envie et d'avarice, soit par vertu, soit...
Page 412 - Des Erreurs et de la Vérité , ou les hommes rappelés au principe universel de la science, par un Ph...
Page 56 - Il paraît ambitieux sans l'être; la vanité et ceux qui l'ont conduit lui ont fait entreprendre de grandes choses, presque toutes opposées à sa profession; il a suscité les plus grands désordres de l'État sans avoir un dessein formé de s'en prévaloir...
Page 398 - Ses ouvrages , circulant d'abord dans les sociétés qui donnaient le ton aux autres , y acquéraient cette sorte de renommée, la plus facile et la moins dangereuse, qui s'augmente par la curiosité d'avoir ce que tout le monde n'a pas, par l'indulgence que l'on a toujours pour les manuscrits, et par la disposition à juger ce...
Page 296 - Elle n'est autre que cet indomptable esprit de liberté que rien n'a pu vaincre, et devant lequel les honneurs, la fortune et la réputation même ne me sont rien. Il est certain que cet esprit de liberté me vient moins d'orgueil que de paresse. Mais cette paresse est incroyable; tout l'effarouche; les moindres devoirs de la vie civile lui sont insupportables : un mot à dire, une lettre à écrire, une visite à...
Page 57 - Il s'est peint lui-même dans ses Mémoires, écrits avec un air de grandeur, une impétuosité de génie et une inégalité qui sont l'image de sa conduite.
Page 397 - ... les fautes; il plaint les malheureux; il ne cherche point dans les hommes ce qu'ils ont de mauvais pour les décrier; il trouve ce qu'ils ont de ridicule, pour s'en réjouir; il se fait un plaisir secret de le connaître; il s'en ferait un plus grand de le découvrir aux autres, si la discrétion ne l'en empêchait.
Page 219 - On trouva sur lui un billet ainsi conçu : « Qui que tu sois »qui me trouves gisant, respecte mes restes; ce sont « ceux d'un homme qui consacra toute sa vie à être «utile, et qui est mort comme il a vécu, vertueux
Page 186 - Longueville , il parodia ainsi ces vers : Pour ce cœur inconstant, qu'enfin je connais mieux, J'ai fait la guerre aux rois ; j'en ai perdu les yeux.

Informations bibliographiques