Notice sur le mobilier de l'église cathédrale de Reims

Couverture
P. Regnier impr., 1856 - 72 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xiii - Dieu rappelle la rédemption après la fatale sentence : c'est la vie au-dessus de la mort. Les pieds-droits et les linteaux des trois portes sont chargés de sculptures historiques et allégoriques. On y découvre même des emblèmes des travaux agricoles dans les diverses saisons de l'année , des attributs d'arts et de métiers. Mais c'est principalement dans les voussures de ces portes et les frontons qui les surmontent que l'artiste a donné carrière à son génie , en traçant avec son ciseau...
Page 7 - Il a la forme d'un clocher à cinq pans ; ce clocher , en cuivre doré , pose sur une petite galerie à jour, soutenue par deux contre-forts à trois étages et ornée de clochetons et d'ogives. La tige est fixée sur un pied à six pans et en forme de rosé.
Page 53 - Christ ; 4° l'adoration des rois mages ; 5° la présentation au Temple; 6° la fuite en Egypte ; 7° le Christ au milieu des docteurs ; 8° la maisonnette de Nazareth.
Page xii - C'est vraiment un admirable coup d'oeil que ce vestibule tout chargé de statues, de niches, de dais, de pinacles, de dentelles, de feuillages, d'aiguilles et de clochetons; l'art chrétien ya épuisé toute sa verve féconde. C'est une création enlière pleine de vie et d'animation.
Page vii - Rpmuald en dirigea les travaux, qu'il termina vers 846, sous le pontificat d'Hmcmar. Cet édifice avait été construit avec toute la magnificence à laquelle pouvait atteindre l'art dans ces âges reculés. Au témoignage de Flodoart, historien de l'église de Reims, ce monument était un des plus somptueux de toute la France. Les voûtes et les murs décorés de peintures et de dorures éclatantes, des pavés de marbre et de mosaïque, des vitraux magnifiques, des sculptures belles et nombreuses,...
Page xiv - Telle est en abrégé la description d'une des plus belles pages que nous ail laissées le moyen âge. Rien na été négligé dans la décoration de ce superbe édifice. On a su tirer un excellent parti des accessoires les plus insignifiants : les gargouilles, partout si grotesques, sont ici allongées sous la forme de chimères, et supportent des statues allégoriques, dont quatre rappellent les fleuves qui arrosaient le paradis terrestre. A la retombée...
Page 11 - ... fr. de façon et de dorure. Ce coffre, enrichi de pierres précieuses , a la forme d'un carré long ; la partie supérieure se compose d'une lame de cristal qui permet à l'œil de plonger dans l'intérieur et d'y voir l'Ampoule. Sur le socle sont , entre autres ornements , des médaillons et des ciselures représentant le baptême de Clovis , les armes de la ville et celles du chapitre de Reims , les armes du pape, les armes de France, le sacre de Louis XVL...
Page xiii - Reims. 11 faut user de la plus grande réserve dans l'interprétation des monumenls figurés du moyenâge ; de fréquentes erreurs ont été commises à ce sujet Les archéologues inclinent aujourd'hui à penser que généralement , autour du grand portail des cathédrales , on a cherché à représenter les ancêtres de Jésus-Christ ou bien les patriarches et les conducteurs du peuple d'Israël. C'est comme l'ancienne loi qui précède la nouvelle alliance. Sur le pilier symbolique qui partage...
Page vi - ... phase architecturale que la nef. Les fenêtres qui l'éclairent s'ouvrent dans de larges dimensions , et prêtent un vaste champ à l'épanouissement des meneaux flamboyants. Cathédrale de Reims. NOTRE-DAME. — Nous passons sous silence les recherches qu'on a faites sur les principes de cette vénérable église, mère de toutes les églises de la Gaule celtique. Nous nommerons seulement l'édifice élevé par les soins de saint Nicaise vers 401, parce que ce fut là que le roi des Francs courba...
Page xv - ... traitée avec toute l'habileté qu'on était en droit d'attendre d'artistes de si grand talent. Chacun sait que les rosés furent toujours une des parties de prédilection des architectes du moyen âge. La rosé du portail de Reims est surmontée d'un grand arc ogival dont la voussure est ornée de dix statues ayant rapport à l'histoire du roi David. la galerie des rois, placée au sommet de la façade, consiste en une charmante coloniale qui règne sur les quatre faces du portail, en suivant...

Informations bibliographiques