Les œuvres libertines de Cyrano de Bergerac ...: Le pédant joué. La mort d'Agrippine. Lettres. Mazarinades. Appendice

Couverture
E. Champion, 1921
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 189 - Mais admirez l'effronterie de mon Bourreau : plus je sens empirer le mal qu'il me cause par ses remèdes, et plus je me plains d'un nouvel accident , plus il témoigne s'en...
Page 286 - Lune. [A Paris, [Chez charles de sercy, au [Palais, dans la Salle Dauphine, à [la Bonne-Foy couronnée.
Page 299 - Si donnons en mandement à nos amez et féaux conseillers les gens tenans nostre cour de parlement à Paris que ces présentes ils...
Page 298 - Louis par la grâce de Dieu Roy de France et de Navarre, Au premier nostre huissier ou sergent sur ce requis...
Page 205 - ... être bientôt emportés à califourchon sur un balai par la cheminée, dans une salle où l'on doit festiner, danser, faire l'amour, baiser le cul au bouc. L'imagination, fortement frappée de ces fantômes, leur représente dans le sommeil ces mêmes choses, comme un balai entre les jambes, une campagne qu'ils passent en volant, un bouc, un festin, des Dames; c'est pourquoi quand ils se réveillent, ils croient avoir vu ce qu'ils ont songé.
Page 198 - Vrayment, vous auriez grand tort de m'appeler maintenant le premier des hommes, car je vous proteste qu'il ya plus d'un mois que je suis le second de tout le monde.
Page 228 - C'est où vous êtes trop savant, Cardinal à courte prière : Priape est chez vous à tout vent, Vous tranchez des deux bien souvent, Comme un franc couteau de tripière, Et ne laissez point le devant Sans escamoter le derrière.
Page 189 - Quand je lui raconte que je suis tombé dans une syncope léthargique, qui m'a duré près d'une heure, il répond que c'est bon signe ! Quand il me voit entre les ongles d'un flux de sang qui me déchire : Bon, dit-il, cela vaudra une saignée ! Quand je m'attriste de sentir comme un glaçon qui me gagne toutes les extrémités, il rit en m'assurant qu'il le savait bien, que ses remèdes éteindraient ce grand feu.
Page 295 - La Terre me fut importune. Je pris mon essor vers les Cieux ; J'y vis le Soleil et la Lune, Et maintenant j'y vois les Dieux.
Page 268 - Peuple séditieux, accourez pour voir un spectacle digne de la justice de Dieu. C'est l'épouvantable Scarron, qui vous est donné pour exemple de la peine que souffriront aux Enfers les ingrats, les traîtres, et les calomniateurs de leurs princes.

Informations bibliographiques