Images de page
PDF
ePub

DE

CÉGLISE CATHOLIQUE. ,

PAR L'ABBÉ ROHRBACHER,

DOCTEUR EN THÉOLOGIE

DE L'UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN,
PROFESSEUR AU SÉMINAIRE DE NANCY, ETC.

[merged small][merged small][graphic][subsumed][merged small]

BRAR

DOM.

[graphic]

**OF THE

BREY OF GETS
PARIS,
GAUME FRÈRES, LIBRAIRES,

5, RUE DU POT - DE - FER.

SUMMON BOM

1843.

LOAN STACK

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

DE LA MORT DE JULIEN L'APOSTAT, 363, A LA MORT DE L'EMPEREUR VALENS, 378.

Les églises afligées de l'Orient n'attendent leur salut que de l'Occident et de Rome ,

et les nations barbares commencent à exécuter la justice de Dieu sur l'empire romain.

Par suite des imprudences de Julien, l'armée romaine se trouvait dans une position très-fâcheuse : au-delà du Tigre, sans moyen de le repasser; aư milieu d'un pays ennemi, sans provisions et sans moyen de s'en procurer; dévorée par la faim, par la soif et par les ardeurs d'un soleil brûlant; harcelée sans cesse par d'innombrables cavaliers , qui ne combattaient pas moins en fuyant que de pied ferme. La dernière bataille avait été sanglante. Avec l'empereur, on avait perdu quelques-uns des plus braves généraux ; les autres s'assemblèrent pour lui trouver un successeur. Il y avait deux partis: celui de l'ancienne cour et celui de la nouvelle. Bientôt toutes les voix se réunirent sur Salluste Second, préfet du prétoire d'Orient; il avait failli périr dans la dernière bataille, sans le courageux dévouement d'un de ses aides-de-camp; il était païen, mais d'une conduite presque chrétienne. Il ne voulut point accepter l'empire, s'excusant sur sa vieillesse et sur ses infirmités'.

Pendant qu'on délibérait à la hâte, quelques-uns proclamèrent Jovien empereur. Aussitôt on le revêtit de la pourpre et on le conduisit hors de la tente, et il fut reconnu , aux acclamations de * Amm., 1. 25, n. 5.

&94

1

TOME VII.

« PrécédentContinuer »