Oeuvres completes de Bossuet, évéque de Meaux: revues sur les manuscrits originaux, et les éditions les plus corrects, Volume 20

Couverture
J. A. Lebel, 1816
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 559 - ... lui-même votre prince : ainsi ses ministres, qui sont vos pasteurs, viennent de plus haut comme lui-même, et il faut qu'ils viennent par un ordre qu'il ait établi. Le royaume de...
Page 52 - On a en original les ordres des généraux et ceux des villes, à la requête des consistoires, pour contraindre « les papistes » à embrasser la Réforme, « par taxes, par logemens, par démolition de maisons et par découverte des toits.
Page 64 - I fíO reproche le plus aigrement à l'Église romaine la cruauté de sa doctrine, en demeure d'accord dans le fond , puisqu'il permet l'exercice de la puissance du glaive dans les matières de la religion et de la conscience
Page 129 - Ne croyez jamais rien de bon de ceux qui outrent la vertu. Le dérèglement de leur esprit, qui mêle tant d'excès dans leurs discours, introduit mille désordres dans leur vie.
Page 284 - Christ * par laquelle il a aceompli toute la loi dans sa vie et dans sa mort, nous est allouée pour nous rendre justes; ce qu'on appelle dans le formulaire de Privas , comme on avoit fait à Gap, l'imputation de la justice active.
Page 198 - C'est d'eux que saint Bernard a dit (») : « Leurs mœurs sont irréprochables; ils n'oppri» ment personne ; ils ne font de tort à personne; » leurs visages sont mortifiés et abattus par le » jeûne ; ils ne mangent point leur pain comme » des paresseux , et ils travaillent pour gagner
Page 245 - ... de se marier , et obligeront de » s'abstenir des viandes que Dieu a créées pour » être reçues avec action de grâces par les fidèles
Page 466 - C'est donc une chose absolument nécessaire ; et ceux qui s'opposent à cette doctrine sont détestés comme fantastiques. D'où on conclut, dans l'article xxvi , que nul ne se doit retirer à part, et se contenter de sa personne ; de sorte qu'il est nécessaire d'être lié extérieurement avec quelque Eglise : vérité inculquée partout sans qu'il y paroisse un seul mot de l'Eglise invisible.
Page 143 - L'abbé de Font-Cauld, qui fut présent à la conférence, a rédigé par écrit, avec beaucoup de netteté et de jugement, les points débattus et les passages qu'on employa de part et d'autre : de sorte qu'il n'ya rien de meilleur pour connaître tout l'état de la question telle qu'elle était alors et au commencement de la secte. La dispute roule principalement sur l'obéissance qui était due aux pasteurs.
Page 18 - Il ne s'agit pas de savoir si la règle que le parlement prescrivit est bonne ou mauvaise; mais si le parlement, un corps séculier dont les actes reçoivent du prince leur validité, peut décider sur les matières de la foi , et s'en réserver la connaissance, c'est-à-dire, se l'attribuer, et l'interdire aux évêques , à qui Jésus-Christ l'a donnée : car ce que disait le parlement, qu'il agirait de concert avec l'assemblée du...

Informations bibliographiques