Notre-Dame de France, ou, Histoire du culte de la Sainte Vierge en France: L'histoire du culte de la Sainte Vierge dans les six diocèses dont se compose la province ecclésiastique de Paris

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page v - Notre-Dame de France, ou Histoire du culte de la .sainte Vierge en France, depuis l'origine du christianisme jusqu'à nos jours. 2...
Page vii - Je vous salue, Marie, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Page 121 - Peuples qui nous sont commis, nous avons cru être obligés, nous prosternant aux pieds de Sa Majesté divine, que nous adorons en trois personnes, à ceux de la Sainte Vierge et de la sacrée Croix, où nous révérons l'accomplissement des mystères de notre Rédemption, par la vie et la mort du Fils de Dieu en notre chair...
Page 122 - ... douceur de la paix, que nous demandons à Dieu de tout notre cœur, il ne sorte point des voies de la grâce qui conduisent à celles de la gloire.
Page 156 - ... de la Nativité, de l'Annonciation, de la Purification et de l'Assomption de la Vierge.
Page 189 - Chartrains n'est pas, comme on se le persuade faussement, une tradition isolée : on en retrouve des traces dans plusieurs endroits où les druides avaient établi leurs sièges. Guibert, abbé de Nogent, l'un des...
Page 198 - ... du froment, du vin, de l'huile, de la chaux, des « pierres, et autres matériaux pour les ouvriers. Rien ne les arrête, ni « monts, ni vaux, ni même les rivières; ils les traversent comme autrefois « le peuple de Dieu. Mais la merveille est que ces troupes innombrables « marchent sans désordre et sans bruit....; leurs voix ne se font entendre » qu'au signal donné : alors ils chantent des cantiques...
Page 198 - On les rencontre par milliers, traînant « parfois une seule machine , tellement elle est pesante , et transportant à « une grande distance du froment, du vin, de l'huile, de la chaux, des « pierres, et autres matériaux pour les ouvriers. Rien ne les arrête, ni « monts, ni vaux, ni même les rivières; ils les traversent comme autrefois « le peuple de Dieu. Mais la merveille est que ces troupes innombrables « marchent sans désordre et sans bruit....; leurs voix ne se font entendre » qu'au...
Page 55 - Sébastien, attaché à un arbre, ayant au-dessus de la leste un ange qui le couronne, le toul d'argent. » Lesquelles sainctes reliques marchent avec un bel ordre, et avec une distance bien séante, modestie et gravité convenables. Elles sont portées chacune sur un brancard, orné de parements de damas blanc, rouge...
Page 400 - Sacrement : de même aux jours de la Conception, de la Nativité, de l'Annonciation, de la Purification et de l'Assomption de la...

Informations bibliographiques