L'opération Arles-Rhône 3: du fleuve au musée

Couverture
National geographic France [éd.], 2012 - 224 pages
0 Avis
Découvrez les mystères de l'âge d'or de l'art italien et le sens des oeuvres. Peut-être ne connaîtrons-nous jamais les motifs du sourire de la Joconde, mais nous savons bien que la beauté des chefs-d'oeuvre de la Renaissance dépasse de loin les simples apparences. Sous la surface des peintures de Léonard de Vinci, de Fra Angelico, de Michel-Ange et des autres se cachent de nombreux symboles, une foule de secrets fascinants. Ce guide magnifiquement illustré, dû à un historien de l'art reconnu, propose au lecteur les clés pour déchiffrer ces énigmes. Pour l'artiste de la Renaissance, la signification revêtait la forme de symboles : le moindre élément, du paon au centaure, transmet un message. Souvent, il puisait dans le vocabulaire symbolique traditionnel, un langage partagé avec ses contemporains instruits mais aujourd'hui difficile à interpréter. A l'occasion, un peintre, un sculpteur ou un architecte livrait un message plus spécifique dans une toile ou un texte, dans un buste ou un édifice, peut-être une pensée politique révolutionnaire ou l'expression cryptée d'une quelconque hérésie. Les trois chapitres du Langage secret de la Renaissance dévoilent peu à peu les niveaux de sens, avec quantité de détails. Véritable immersion dans la culture de cette période remarquable, le premier chapitre retrace les multiples innovations en littérature, peinture, sculpture et dans les arts décoratifs. Le deuxième chapitre constitue un guide très étoffé des principaux éléments du langage symbolique de l'art de la Renaissance : couleur, géométrie, lumière et ombre, proportions, perspective et langage corporel, et cela d'après des exemples tels que l'Annonciation de Carlo Crivelli ou la Marie Madeleine de Donatello. Le troisième chapitre, le coeur du livre, analyse plus de quarante oeuvres réparties en douze thèmes tels que la mythologie, la guerre et la paix, la mort et l'éternité. Chaque oeuvre est présentée en couleurs, dans toute sa splendeur. Puis, grâce à l'ingénieuse technique dite de "l'isolation sélective", chacune est démontée pour déceler et livrer à l'interprétation les symboles qu'elle renferme. Tout au long de l'ouvrage, des encadrés éclairent des points particuliers, comme les guildes, les fraternités ou le premier "bûcher de vanités". Tous les passionnés d'ésotérisme, de symbolisme et des richesses de la Renaissance italienne trouveront autant de matière à s'instruire dans Le Langage secret de la Renaissance que de plaisir à le lire.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques