L'illuminisme en France, (1767-1774).: sa vie, ses pratiques magiques, son œuvre, ses disciples. Martines de Pasqually

Couverture
Chamuel, 1895 - 283 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 114 - Martines], et elle mène plus directement au but essentiel. La nôtre est plus brillante et plus détaillée, mais je ne la crois pas aussi profitable; d'autant qu'elle n'est pour ainsi dire que la langue du pays qu'il faut conquérir, et que ce n'est pas de parler des langues qui doit être l'objet des guerriers, mais bien de soumettre les nations rebelles. Enfin, celle de...
Page 113 - ... communications» de tout genre étaient nombreuses et fréquentes, que j'en ai eu ma part comme beaucoup d'autres, et que, dans cette part, tous les signes indicatifs du réparateur étaient compris.
Page 118 - Chacun de nous, en marchant sur ses traces, peut ;> s'élever au degré où est parvenu Jésus-Christ. C'est » pour avoir fait la volonté de Dieu que Jésus-Christ, » revêtu de la nature humaine, est devenu le Fils de » Dieu, Dieu lui-même. En imitant son exemple ou en )> conformant notre volonté à la volonté divine, nous en» trerons comme lui dans l'union éternelle de Dieu.
Page 147 - Tous les Grands Maîtres en Allemagne, en Angleterre, en Italie, et ailleurs exhortent tous les Savants et tous les Artisans de la Confraternité de s'unir pour fournir les matériaux d'un Dictionnaire Universel des Arts libéraux et des Sciences utiles, la Théologie et la Politique seules exceptées. On a déjà commencé l'Ouvrage à Londres et par la réunion de nos Confrères, on pourra le porter à sa perfection dans peu d'Années. On y explique...
Page 114 - fruits plus incertains et peut-être moins durables, c'est-à-dire « que la nôtre est tournée vers les opérations dans lesquelles notre « maître était fort , au lieu que celle de B. est entièrement tournée « vers la plénitude de l'action divine , qui doit tenir en nous la place « de l'autre.... » ( Correspondance inédite , lettre VIII , p.
Page 119 - ... conséquent. Nous possédons maintenant dans ses éléments les plus essentiels, la doctrine de Martinez Pasqualis. Elle se composait de deux parties très-distinctes : l'une intérieure, spéculative, spirituelle, à laquelle se rattachaient d'antiques traditions, si elle n'était tout entière dans ces traditions mêmes ; l'autre extérieure, pratique, jusqu'à un certain point matérielle, ou du moins symbolique, qui dépendait, comme nous l'apprend Saint-Martin, de tout un système sur la...
Page 118 - B... ou n'a pas connus ou n'a pas voulu montrer, tels que la résipiscence de l'être pervers, à laquelle le premier homme aurait été chargé de travailler; idée qui me paraît encore être digne du plan universel, mais sur laquelle, cependant, je n'ai encore aucune démonstration positive, excepté par l'intelligence.
Page 119 - En imitant son exemple ou en )> conformant notre volonté à la volonté divine, nous en» trerons comme lui dans l'union éternelle de Dieu. Nous » nous viderons de l'esprit de Satan pour nous pénétrer » de l'esprit divin ; nous deviendrons un comme Dieu » est un, et nous serons consommés en l'unité éternelle » de Dieu le Père, de Dieu le Fils et de Dieu le Saint» Esprit, conséquemment consommés dans la jouissance » des délices éternelles et divines ('!).
Page 114 - ... trine de Martinez, qu'on rencontre aussi ^dans l'école d'Alexandrie, dans le gnosticisme et dans la kabbale, n'ont pas eu, et ne pouvaient pas avoir la même destinée. La dernière, qui n'est pas autre chose que la » donné aussi, en ce genre, une bonne nomenclature. Il y en a des » extraits dans mes ouvrages, et je me contente de résumer ici mes » idées sur ces deux nomenclatures. Celle de B. est plus substantielle » que la nôtre, et elle mène plus directement au but essentiel ; la...
Page 210 - ... années auparavant, le mesmérisme donnait le vertige à toute la France. De tous les chefs de secte que je viens de citer, Martinez Pasqualis n'est pas celui qui a jeté le plus d'éclat, mais c'est celui qui a laissé les traces les plus profondes; c'est lui principalement qui a créé Saint-Martin. Le nuage qui enveloppe sa vie n'est pas complètement dissipé par le livre de M. Matter, ni même par les documents inédits que M. Matter a eu la libéralité de mettre à ma disposition. Nous...

Informations bibliographiques