Images de page
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

l'on pouroit dire, Que nous veuil. Vrai-semblable , adj. m.& f. Pro. lions ,

, que vous veuilliez. ) Que bable. je voulusse , que tu voulusses , Vrai-lemblablement, adv. qu'il voulût: que nous voulus- Vrai-semblance, f. F. Probabilité ; fions, que vous vouluffiez , qu'ils apparence. voulullent. Voulant.

Vrai-semblant , ante , adj. Vouloir, f. m. L'action de la vo On écrit aussi ces quatre mots lonté.

sans division ; mais elle est utile Voulou , f. m. Efpece de canne pour avertir que la lettre , qui d'Inde.

suit conserve l'articulation forte Vous , pronom personel de la se qu'elle a au commencement des conde persone au pluriel.

mots dont ceux-ci sont comVoussoirs, ou Vousseaux, 1. m. posés.

plur. t. d'Architecture. Vreder, v. n. t. Populaire qui signiVouflure, f. f. t. d'Architecture. fie, courir de deçà & dela.

La hauteur , ou l'élévation d'une Vrille , l. f. Outil de fer propre à voûte.

percer.

Ce sont aufli certains fiVoûte f. f.

lers qui naissent à la vigne. Voûté, ée , part.

Vrillier, f. m. Qui fait des vrilles. Voûter, v. a.'Faire une voûte.

Vu, ue, part. Voyage , s. m.

Autrefois on écrivoit veu, veue; Voyager , v. n. Faire voyage.

delà est venu , vúe , avec un Voyageur , euse , l. m. & F. accent circonflexe;maiscet accent Voyagiste, 1. m. Qui décrit un

est devenu inutile , parce que la Voyage.

voyele u eft breve dans le mascu. Voyant, 1. m. t. de l'Écriture. lin Vu, & elle est nécessaireinent Voyant , ante , adj. Il ne se dit que longue dans le féminin Vue, à des couleurs qui sont extrême

cause de l’e muet ,

sans ment éclatantes.

nécessaire d'y mettre un accent. Voyele , f. f. t. de Grammaire. l'Académie l'a fupprimé égale

On écrit aufli Voyelle avec deux ment pour les deux genres. Mais 1;mais on n'en prononce qu'une;

l'accent circonflexe est absolu& ce mot vient du Latin Vocalis, ment inutile dans ces mots, parce qui n'en a qu'une.

qu'il ne sert pas à la prononcia-
Voyer , f. m. Officier préposé pour tion.
les chemins , &c.

Vue , f. f.
Voyer, v. a. Voyer la lessive. On a de même écrit Veue,
Voyerie. V. Voierie.

&vúe: l'Académie préfere Vue, Voyete , l. f. Grande écuele de

parce que le muet rend nécessais bois emmanchée pour voyer la rement long l'u, sans qu'il ait leflive.

besoin d'accent.
Vrai , aie , adj. Il est aussi . & Vuidange. V. Vidange.
signifie Vérité.

Vuidangeur. V. Vidangeur.
au Vrai , adv.

Vuide. V. Vide. érat au Vrai, t. de Finance. Vuidé. V. Vidé. Vraiment, adv. Véritablement, Vuide-bouteille. V. Vide-bouteille.

[ocr errors]

qu'il soit

[ocr errors]

Vuider. V. Vider.

l'Écriture Sainte , qui est en ufa. Vulcain , 1. m. Dieu des feux lou ge dans l'Église catholique. terrains.

Vulnérable , adj. m.& f. Vulcanisme , f. m. L'état de celui Vulnéraire , adj. m. & f. t. de Mé

dont la femme eft infidele. decine. C'est aussi le nom d'une Vulgaire, adj. m. &f. & f. m. Com

Plante. mun; ordinaire ; le peuple ; la Vulturne , f. m. Un des vents qui multitude.

soufle & passe avec plus de viVulgairement , adv. Communé

tesse.

Vulve , f. f. t. d'Anatomie. Vulgate , . f. Version Latine de Vu que , sorte de conjonction.

ment.

pronon

w. Certe Lettre n'est pas proprement Françoise ; elle

nous vient des Peuples du Nord ; & nous l'adme. tons dans plusieurs Noms propres.

Pour la ciation , elle n'en a point d'autre dans notre Langue que

l'V consone. W

Allon, one , f. m. & f. On Flamand , qui se prononce Oua.
donne ce
nom à tous les

tergan; & le dit d'un fossé plein Peuples des Pays-Bas.

d'eau bourbeuse. Wallon, one, adj. & l. m. Lan, Westphalien , ene“, s. m. & f. Qui gue que parlent les Wallons.

est de Westphalie. Waterganck , l. m. Mot tiré du

X, Substantif masculin , Consone double ; autrefois la

vinge & unieme Lettre de l’Alphabet François, & maintenant, selon l'Académie , la vingt-troisieme.

La lettre X, que l'on nomme ics ou xe, est une lettre double que nous avons empruntée des Latins , qui la tenoient des Grecs. Sa prononciation varie beaucoup. X a tantôt l'articulation de C's joints ensemble comme dans Xantippe, Xerxcès, Extrême ; tantôt de GS, comme dans Xavier, Exersice; tantôt d'un C dur , comme dans. Excepter ; tantôt il se prononce comme S, par exemple, dans Auxerre , Bruxelles, &c.

A la fin du mot, il a le son tantôt de CS joints ensemble, comme dans ceux-ci, qui ont passé de la Langue Greque dans la nôtre, Styx , Sphinx , Linx , &c. & dans ce mot pris du Latin, Préfix ; tantôt il se prononce comme S à la fin d'un mot, c'est-à-dire , que devant une voyele , il a le lon adouci du 2, comme des baux à longues années; & que devant une consone , ou à la fin d'un sens, il ne sert qu'à rendre plus longue la derniere syllabe du mot , comme Prix. Crucifix, Paix , Choix, Principaux , Généreux , &c.

En certains mors tels que Dix & Six, il ne se prononce point devant une consone ; il a le son du Z devant une voyele; & quand il est final, ou qu'il est suivi d'un

repos, nonce fortement comme S.

La Langue Françoise n'a point de mots commençant par X, li ce n'est ceux qu'elle tient des Grecs ou des Latins.

il se pro

On écrivoit autrefois Xaintes & Xaintonge , mais abusivement, puisque ces mots vienent du Latin Šantones & Santonia. On prononce & on écrit aujourd'hui plus conformément à l'étymologie , Saintes & Saintonge.

ANTHIUM, f. m. decine. Ophthalmie séche.
Plante.

Xiphias , l. m. Constellation de
X

Xavier , l. m. Nom l'Hémisphere austral.

d'homme. Xiphoïde, adj. m. & f. t. d'AnaXénélasie , f. f. In iomie. Cartilage exiphoïde.

terdiction faite aux Xylon, 1. m. Plante. Etrangers , qui les excluoit du Xyloftéon, f. m. Arbrisseau. séjour d'une ville.

Xyfte , Nom d'homme. Xérophagie , f. f. Abstinence des On dit plus communément

premiers Chrétiens , qui , pen Sixte. Delà vient Sixie-Quint , dant le Carême , ne mangeoient nom d'un Pape, qui n'est le cin

que du pain & des fruits secs. quieme qu'en nommant Sixte; les Xerophthalmie, 1. f. c. de Mé

trois preiniers sont nommés Xyste.

Y,

[ocr errors]

Y , Subftantif masculin , Voyele simple ou double ;

autrefois la vingt-deuxieme Lettre de l’Alphabet François , & maintenant , selon l'Académie , la vingi-quatrieme.

Au commencement & à la fin des mots , l'Y a le même son que l’I voyele; au milieu il a ausli le même son entre deux consones, ou entre une voyele & une confone ; mais entre deux voyeles , il tient lieu de deux i, comme dans ce mot Voyele , que l'on prononce Voi-iele. En cet endroit - là; cette chose-là; & cet homme-là. Allez-y; donnez-y vos soins ; c'est un honêre homme ; fiez-vous-y.

Au singulier de l'Impératif, pour éviter le choc de deux voyeles, on ajoute à cet Impératif une s. Vas-y; donnes-y les soins.

Ac, ou Yacht. qui couche la mariée le jour de
V. lacht.

ses noces.
Yatisi, f. m. Yeuse. V. Teufe.

J'heure du Yeux. V. Ieux , plur. d'eil.
YA

coucher chez Ynca , f. m. Nom qu'on donnoit

les Turcs. aux Rois du Pérou. Yeldic , f. m. t. Yoïde , adj. m.& f. t. d'Anatomie.

de Philosophie Yolatol , 1. m. Sorte de boisson des Hermérique.

Indes Orientales. Yelion, f. m. t. de Philosophie Ypréau, f. m. Espece d'orme qui Hermétique.

est venu des environs de la ville Yenke, f, f. Femme chez les Turc; d'Ypres.

Eeeee

« PrécédentContinuer »