L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volumes 5 à 6

Couverture
1786
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 246 - Mahomet , étonné des coups prodigieux qu'il portait, lui fit demander son cimeterre, s'imaginant qu'il y avait quelque chose de surnaturel; mais il le renvoya bientôt comme une arme inutile dans les mains de ses généraux. Alors Scanderbeg lui fit dire qu'en lui envoyant le cimeterre il avait gardé le bras qui savait s'en servir.
Page 311 - Amiiié, que ta douce flamme ne s'éteigne » jamais en moi , mais qu'elle réchauffe l'hiver » de ma vie, comme elle en embellit l'aurore !
Page 195 - Encelade, malgré son air rébarbatif, Dessous le mont Etna fut enterré tout vif. Là , chaque fois qu'il éternue , Un volcan embrase les airs ; Et quand par malheur il remue , -
Page 244 - Amurai le fit circoncire , l'éleva avec foin , & lui donna enfuite le commandement de quelques troupes, avec le titre de Sangiac.
Page 279 - Si quelqu'un vous avait vue avant moi sur l'escalier ! ... .Ah! me dit-elle, je vois bien que vous n'êtes pas au fait ; il n'ya que lui qui soit quelqu'un, et tout le reste n'est rien ; et quand il s'en va il ne fait pas comme vous^ il n'écoute pas ce qu'il entend ; il n'entend que celle qui est là haut. Autrefois c'était moi. . . aujourd'hui c'est elle; mais cela ne durera pas. .En disant cela, elle tirait un médaillon de son sein qu'elle serrait avec force. Dans ce moment nous entendîmes...
Page 154 - L'on croit être tranfporté dans cette ville où les canaux ont remplacé les rues , où l'amant , cachant fes traits fous une figure empruntée , profite de la licence , d'un carnaval vanté dans l'Europe entière , pour naviguer aux yeux de '(a maîtreffe dans une gondole dont l'amour eft fouvent le pilote».
Page 283 - ... j'aurais fait ce que je fais actuellement, et il n'aurait pas été obligé de s'adresser à une étrangère ; c'était bien aisé, il nous aurait évité bien des peines ; mais sans doute il n'ya pas pensé. Tous les soirs je viens sur cet escalier; il ne descend jamais qu'après que l'horloge a sonné deux heures. Alors, comme je n'y vois pas, je compte les battemens de mon cœur ; depuis que j'ai commencé à ressembler au portrait j'ai compté quelques battemens de moins ; mais il est tard,...
Page 152 - Piété , qui fans cette y foupire. Avec elle, en ces lieux, brûlant du faint Amour, L'Innocence & la Foi font auffi leur féjour : La Vérité s'y plaît, & î'auftere Silence En écarte à jamais le Trouble Si la Licence.
Page 96 - M™ de Rhodes était prête à se trouver mal d'inquiétude et de crainte d'être reconnue ; elle se cachait sous mes rideaux et mettait son mouchoir sur son visage. Malgré l'embarras où j'étais, je ne pouvais m'empêcher de rire aux éclats. Quand je voulus parler, il me fut impossible de me faire entendre ; on croyait que les ris qui étouffaient mes paroles étaient l'effet du transport et des convulsions, et les sanglots redoublèrent.
Page 154 - Ne vous alarmez pas. Ce n'eft point à la nage , la moitié du trajet fuffiroit pour éteindre la flamme des amans de nos jours ». Il faut les voir dans leurs barques légères , large cravate au col , chapeau rabattu , bottes verniflees.

Informations bibliographiques