Cher Journal : Du désespoir à la liberté

Couverture
Scholastic Canada, 1 nov. 2012 - 240 pages
Julia May et les autres membres de sa famille ont réalisé l'impossible : ils ont fui la Virginie et la plantation de tabac où ils étaient esclaves. Ils marchent maintenant vers le nord, car on dit que là-bas, les esclaves sont libres. Julia May raconte leur histoire dans son journal intime. Leur voyage est épuisant et terrifiant. Ils marchent la nuit et se cachent le jour, mais ils n'abandonnent pas, car ils gardent espoir de pouvoir commencer une nouvelle vie au Canada.À cette époque, on interdisait aux jeunes esclaves d'apprendre à lire et à écrire. Julia May avait appris en secret, avec l'aide de sa maîtresse. Le fait d'écrire dans son journal l'a sûrement aidée à traverser les épreuves terribles qu'elle a dû affronter avec sa famille. Pour rédiger ce livre bouleversant, l'auteure a effectué des recherches approfondies sur « la filière clandestine ».
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Section 1
Section 2
Section 3
Section 4
Section 5
Section 6
Section 7
Section 8
Section 9
Section 10
Section 11
Section 12
Section 13
Section 14
Section 15

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2012)

Karleen Bradford is the beloved, award-winning author of many novels. Though her first book was not published until she was forty, the same year she became a pilot and a scuba diver, Karleen cannot remember a time when she didn't write. In grade four her friends whispered desperately to one another, "Run! Hide! Karleen's written another play and she's going to make us act in it." Karleen grew up in Argentina, then lived all over South and Central America and Europe as the wife of a Foreign Service Officer. She now lives and writes in Owen Sound, Ontario, with her husband, Jim, and a gentle gia

Informations bibliographiques