Cours élémentaire de mécanique industrielle...

Couverture
Mathias, 1848
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 133 - Elles peuvent marcher à des vitesses très différentes de celle qui correspond au maximum d'effet, sans que l'effet utile diffère notablement de ce maximum.
Page 159 - On conçoit, en effet , que, le mêlai venant à se refroidir et tendant à rentrer sur luimême , fait effort contre les obstacles qu'on lui a présentés, de la même manière (17) que s'il avait été réellement allongé par une forte traction. En se rappelant la dilatabilité...
Page 263 - ... immédiatement après que le piston est remonté au haut de sa course. Si au contraire, on n'a besoin que d'un petit nombre de coups de piston dans un temps donné, on fermera davantage le robinet de la cataracte, et les intervalles de temps qui séparent deux coups de piston consécutifs seront ainsi réglés à volonté. Jeu des soupapes.
Page 133 - ... établies dans tel endroit d'une usine qu'on le veut , de marcher généralement à des vitesses bien supérieures à celles des autres roues , ce qui dispense de recourir à des transmissions de mouvement compliquées, on reconnaîtra, sans doute avec nous , que ces roues doivent prendre rang parmi les meilleurs moteurs hydrauliques.
Page 57 - Table des coefficients des formules de la dépense théorique des orifices rectangulaires verticaux en mince paroi, avec contraction complète , et versant librement dans l'air.
Page 262 - ... s'abaisse , le piston de la cataracte s'élève ainsi que la masse M. Le piston aspire l'eau de la bâche qui traverse une valve logée dans le tuyau horizontal adapté à la partie inférieure du corps de pompe , laquelle valve s'ouvre de dehors en dedans. Quand la poutrelle se relève , la masse M exerce , par l'intermédiaire du piston de la cataracte , une pression sur l'eau qui s'est introduite. Celle-ci, ne pouvant plus traverser la soupape d'introduction , sort par une ouverture latérale...
Page 131 - ... elles seraient très grandes et par suite très lourdes. Leurs inconvénients sont d'exiger parfois une très grande largeur que les localités ou les difficultés de la construction ne permettent pas de leur donner, et de ne pouvoir marcher quand elles sont noyées sensiblement au dessus de la hauteur de leurs palettes.
Page 265 - Les soupapes ouvertes brusquement par des contre-poids laissent à la vapeur un passage très-large ; la soupape d'exhaustion et les tuyaux qui établissent la communication avec le condenseur ont particulièrement des dimensions considérables ; comme d'ailleurs la cataracte ouvre cette soupape d'exhaustion avant la soupape d'admission, il en résulte que la tension dans l'intérieur du cylindre, sous le piston, doit être très-sensiblement la même que dans le condenseur, au moment où la vapeur...
Page 132 - ... dimensions analogues pour les roues à aubes planes, ce qui rend leur construction plus économique , leur poids moindre, et permet de les établir dans des localités où celles-ci ne pourraient trouver place. Elles peuvent marcher noyées jusqu'à une hauteur...
Page 261 - P ferme la soupape d'admission, et le reste de la course s'achève sous la pression décroissante de la vapeur qui se dilate; quand le piston est au bas de sa course, la poutrelle ferme la soupape d'exhaustion E et ouvre la soupape d'équilibre c. Le poids de la maîtresse tige fait remonter le piston qui est également pressé sur ses deux faces par la vapeur, en même temps qu'elle foule l'eau dans les tuyaux ascensionnels placés dans le puils.

Informations bibliographiques