Portraits de femmes

Couverture
Didier, 1852 - 532 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 341 - Ah ! mon cher fils! est-il mort sur-le-champ? n'at-il pas eu un seul moment? Ah, mon Dieu! quel sacrifice! » Et là-dessus elle tombe sur son lit; et tout ce que la plus vive douleur peut faire, et par des convulsions, et par des évanouissements, et par un silence mortel, et par des cris étouffés, et par des larmes amères, et par des élans vers le ciel, et par des plaintes tendres et pitoyables, elle a tout éprouvé.
Page 272 - ... de La Fayette retrouvera-t-elle un tel ami, une telle société, une pareille douceur, un agrément, une confiance, une considération pour elle et pour son fils ? Elle est infirme, elle est toujours dans sa chambre, elle ne court point les rues. M. de La Rochefoucauld était sédentaire aussi ; cet état les rendait nécessaires l'un à l'autre, et rien ne pouvait être comparé à la confiance et aux charmes de leur amitié.
Page 12 - J'ai dit au laquais que je les porterais à sa maîtresse, « et je m'en suis défaite. Vos lettres font tout le bruit « qu'elles méritent, comme vous voyez; il est certain « qu'elles sont délicieuses, et vous êtes comme vos lettres.
Page 296 - L'homme est maintenant en disgrâce chez tous ceux qui pensent, et c'est à qui le chargera de plus de vices. Mais peut-être est-il sur le point de se relever et de se faire restituer toutes ses vertus; car la philosophie a ses modes comme les habits, la musique et l'architecture, etc.
Page 305 - Croyez-moi, ma fille, ce n'est pas inutilement qu'il a fait des réflexions toute sa vie : il s'est approché de telle sorte de ces derniers moments qu'ils n'ont rien de nouveau ni d'étrange pour lui. » Cependant ce même homme qui mourait avec tant de calme avait écrit: «Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement.
Page 260 - J'ai vu son cœur à découvert dans cette cruelle aventure; il est au premier rang de tout ce que j'ai jamais vu de courage, de mérite, de tendresse et de raison : je compte pour rien son esprit et son agrément.
Page 250 - C'était un ouvrage assez difficile que de tourner la vérité, en de certains endroits, d'une manière qui la fît connaître, et qui ne fût pas néanmoins offensante ni désagréable à la Princesse. Elle badinait avec moi sur les endroits qui me donnaient le plus de peine...
Page 287 - Il n'a jamais été, par lui-même, bon courtisan, quoiqu'il ait eu toujours bonne intention de l'être. Il n'a jamais été bon homme de parti, quoique toute sa vie il y ait été engagé. Cet air de honte et de timidité que vous lui voyez dans la vie civile s'était tourné, dans les affaires, en air d'apologie.
Page 293 - C'est moins un livre que des matériaux pour orner un livre. On lut avidement ce petit recueil; il accoutuma à penser et à renfermer ses pensées dans un tour vif, précis et délicat.
Page 171 - Enfin j'ai vu le feu de la liberté s'allumer dans « mon pays, il ne saurait s'éteindre. Les derniers événements l'ont « alimenté ; les lumières de la raison se sont unies à l'instinct du « sentiment pour l'entretenir et l'augmenter... Je finirai de mourir « quand il plaira à la nature, mon dernier souffle sera encore le « souffle de la joie et de l'espérance pour les générations qui vont

Informations bibliographiques