Œuvres de M. Gresset, Volume 2

Couverture
E. Kelmarneck, 1748
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 330 - Tenez, voilà Cléon, il pourra vous apprendre, S'il veut, des procédés que je ne puis comprendre. C'est de mon amitié faire bien peu de cas...
Page 259 - Et la grosse gaieté de l'épaisse opulence ; Tant de petits talens où je n'ai pas de foi, Des réputations, on ne sait pas pourquoi ; Des protégés si bas ! des protecteurs si bêtes ! Des ouvrages vantés, qui n'ont ni pieds ni têtes ! Faire des soupers fins où l'on périt d'ennui ; Veiller par air, enfin se tuer pour autrui ; Franchement, des plaisirs, des biens de cette sorte Ne sont...
Page 331 - Et réalisez-vous cet être imaginaire, Ce petit préjugé qui ne va qu'au vulgaire? Pour moi, je n'y crois pas : soit dit sans intérêt, Tout le monde est méchant, et personne ne l'est : On reçoit et l'on rend ; on est à peu près quitte.
Page 259 - Des flatteurs , des valets , des plaisants détestables, Des jeunes gens d'un ton, d'une stupidité!.. Des femmes d'un caprice, et d'une fausseté!.. Des prétendus esprits souffrir la suffisance , Et la grosse...
Page 333 - Une explication! en faut-il quand on s'aime? Ma foi, laissez tomber tout cela de soi-même. Me mêler là-dedans!... ce n'est pas mon avis : Souvent un tiers se brouille avec les...
Page 230 - Et c'est une sottise Que pour un compliment.. . LISETTE. Oui , bonté c'est bêtise , Selon ce beau docteur : mais vous en reviendrez. En attendant , en vain vous vous en défendrez , Vous n'êtes pas méchant, et vous ne pouvez l'être. Quelquefois , je le sais, vous voulez le...
Page 230 - Moi ! je ne suis pas bon. Et c'est une sottise Que pour un compliment... LISETTE. Oui, bonté c'est bêtise, Selon ce beau docteur : mais vous en reviendrez. En attendant, en vain vous vous en défendrez, Vous n'êtes pas méchant, et vous ne pouvez l'être. Quelquefois, je le sais, vous voulez le...
Page 270 - Non, je ne l'ai jamais vu ; Chez moi depuis six ans je ne suis pas venu ; Ma mère m'a mandé que c'est un homme sage, Fixé depuis longtemps dans notre voisinage ; Que c'étoit son ami, son conseil aujourd'hui, Et qu'elle prétendoit me lier avec lui.
Page 261 - Ce n'est pas sur leurs mœurs que je veux qu'on en cause, Un vice, un déshonneur, font assez peu de chose, Tout cela dans le monde est oublié bientôt ; Un ridicule reste, et c'est ce qu'il leur faut. Qu'en dites-vous ? cela peut faire un bruit du diable, Une brochure unique, un ouvrage admirable, Bien scandaleux, bien bon : le style n'y fait rien ; Pourvu qu'il soit méchant, il sera toujours bien. FLORISE. L'idée est excellente, et la vengeance est sûre. Je vous prierai d'y joindre avec quelque...
Page 327 - Cessez de m'accabler, monsieur, et par pitié Songez qu'avant ce jour j'avois votre amitié. Par l'erreur d'un moment ne jugez point ma vie.

Informations bibliographiques