The Dispatches of Field Marshal the Duke of Wellington, K.G.: France and the Low Countries, 1814-1815

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 349 - Lestrade, and I shall be very much obliged to you if you will let me hear of any fresh, developments of so singular a chain of events.
Page 496 - Puissent-ils être sincères dans leurs déclarations, et n'en avoir réellement voulu qu'à ma personne ! Ma vie politique est terminée, et je proclame mon fils sous le titre de Napoléon II. Empereur des Français.
Page 270 - France, avec des projets de troubles et de bouleversements, il s'est privé lui-même de la protection des lois, et a manifesté, à la face de l'Univers, qu'il ne saurait y avoir ni paix, ni trêve avec lui. « Les puissances déclarent, en conséquence, que Napoléon Bonaparte s'est placé hors des relations civiles et sociales, et que, comme ennemi et perturbateur du repos du Monde, il s'est livré à la vindicte publique.
Page 590 - The history of a battle," says the greatest of living generals, " is not unlike the history of a ball. Some individuals may recollect all the little events of which the great result is the battle won or lost ; but no individual can recollect the order in which, or the exact moment at which, they occurred, which makes all the difference as to their value or importance.
Page 269 - Les puissances qui ont signé le Traité de Paris, réunies en congrès à Vienne, informées de l'évasion de Napoléon Bonaparte et de son entrée à main armée en France, doivent à leur propre dignité et à l'intérêt de l'ordre social une déclaration solennelle des sentiments que cet événement leur a fait éprouver.
Page 478 - BUONAPARTE having collected the 1st, 2d, 3d, 4th, and 6th corps of the French army and the Imperial Guards, and nearly all the cavalry on the Sambre, and between that river and the Meuse, between the 10th and 14th of the month, advanced on the 15th, and attacked the Prussian posts at Thuin and Lobez, on the Sambre, at day-light in the morning.
Page 482 - I could judge, 150 pieces of cannon, with their ammunition, which fell into our hands. I continued the pursuit till long after dark, and then discontinued it only on account of the fatigue of our troops, who had been engaged during twelve hours, and because I found myself on the same road with Marshal Blücher, who assured me of his intention to follow the enemy throughout the night...
Page 469 - Friedland, qui décida deux fois du destin de l'Europe. Alors, comme après Austerlitz, comme après Wagram, nous fûmes trop généreux ! Nous crûmes aux protestations et aux serments des princes que nous laissâmes sur le trône ! Aujourd'hui cependant, coalisés entre eux, ils en veulent à l'indépendance et aux droits les plus sacrés de la France. Ils ont commencé la plus injuste des aggressions. Marchons donc à leur rencontre. Eux et nous ne sommes-nous plus les mêmes hommes...
Page 480 - Lordship will perceive by the enclosed return ; and I have particularly to regret his Serene Highness the Duke of Brunswick, who fell fighting gallantly at the head of his troops.

Informations bibliographiques