Maxime Old: architecte-décorateur

Couverture
Norma, 2000 - 319 pages
0 Avis
Ce premier livre consacré, à Maxime Old retrace la carrière et l'œuvre de ce grand décorateur à travers ses participations aux Salons et une étude approfondie de ses carnets de fabrication et de ses archives. Né à une époque où la société va connaître des bouleversements sans précédent, élevé clans une tradition artisanale de qualité et de savoir-faire, Maxime Old est un créateur paradoxal et rigoureux qui, tout en s'adaptant aux mouvements stylistiques de la guerre et de l'après-guerre jusqu'à l'avènement du design, sait conserver son indépendance et son esprit inventif. Fils et petit-fils d'ébénistes, il suit des études à l'école Boulle avant d'entrer dans l'atelier de Ruhlmann et n'a que vingt ans quand la Compagnie sud-transatlantique lui confie la réalisation d'un appartement pour le paquebot L'Atlantique. Les équerres en porte-à-faux qui préfigurent les années cinquante, le dessin de la chaise longue capitonnée du Salon des artistes décorateurs de 1936, la table de salle à manger en bouleau du Canada et dalle de verre noir de 1950 illustrent l'alliance de modernité et de classicisme qui caractérise son œuvre et justifie le rôle de précurseur que lui reconnaît la critique dès ses débuts. Maxime Old, qui fait partie de la Commission du meuble de France créée en 1946, comprend les besoins et les aspirations de la société de l'après-guerre et s'adapte aux techniques et aux matériaux nouveaux, sans jamais déroger à la qualité du dessin ou de l'exécution comme le montre la cuisine-salle à manger en Formica bleu et vert qu'il présente au SAD de 1956. Dans le même temps, fidèle à sa formation d'ébéniste, il ne cesse de renouveler avec virtuosité le répertoire du meuble à combinaisons et à transformations et de créer un mobilier d'une facture parfaite, se référant à une tradition aussi bien classique que rustique. Dès 1941, Maxime Old a des commandes régulières du Mobilier national et du ministère des Affaires étrangères, notamment pour les ambassades de France à La Haye, Helsinki, Ottawa ou Accra. Parallèlement, il réalise des décorations, crée des meubles et des luminaires pour une clientèle privée qui le suit tout au long de sa carrière, aménage des bureaux de grandes sociétés, des hôtels, des paquebots comme le France, l'aérogare de Marseille-Marignane. Ces chantiers prestigieux l'amènent très tôt à faire de l'architecture d'intérieur, à travailler sur l'organisation des espaces dans lesquels il intègre son mobilier, avec cette recherche de simplicité et de perfection constante dans son œuvre.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques